Les travaux du futur hôpital de Lavelanet compromis par des risques d'inondation sur le terrain

Le futur hôpital de Lavelanet, en Ariège, va sans doute devoir être implanté ailleurs que sur le terrain prévu. / © Pascal Dussol / France 3 Occitanie
Le futur hôpital de Lavelanet, en Ariège, va sans doute devoir être implanté ailleurs que sur le terrain prévu. / © Pascal Dussol / France 3 Occitanie

Le futur hôpital de Lavelanet dans l'Ariège va-t-il devoir changer de site ? Un rapport des services de l'état vient de classer le terrain de construction comme zone inondable. La direction du département souhaite trouver une autre parcelle et déplacer le projet, contre la volonté des élus locaux.

Par Laurence Boffet

Il n'est pas encore construit qu'il va déjà peut-être devoir déménager ! Le futur centre hospitalier du Pays d'Olmes doit être construit sur une ancienne friche industrielle, la friche Mirabeau à Lavelanet. Problème, la Touyre, le cours d'eau qui borde le terrain, pourrait déborder et inonder le terrain choisi. C'est en tout cas la conclusion du nouveau plan de prévention des risques mené sur la commune. Un danger suffisant pour que les services de l'Etat décident de chercher une nouvelle parcelle pour accueillir l'hôpital. Au grand dam des élus locaux qui ont déjà engagé des travaux sur le site. 

Un terrain constructible... Mais pas pour un hôpital

Selon les experts, le niveau de l'eau pourrait atteindre au maximum 1 mètre de hauteur sur la friche Mirabeau. Pas de quoi rendre le terrain inconstructible mais de quoi y imposer des restrictions. Il ne peut pas accueillir des bâtiments dits à risque comme un centre hospitalier. Incompréhensible pour le maire de la commune, Marc Sanchez (DVG). "Cette zone n'a jamais été inondée" souligne-t-il, "les hommes et les femmes qui ont travaillé sur ce lieu n'ont jamais vu le moindre centimètre d'eau dans les usines ou au boulodrome". Pour lui, déplacer l'hôpital pourrait aussi être un frein pour le développement de Lavelanet. Sans parler des frais déjà engagés par la ville, l'Etat et la communauté de communes pour démolir les usines qui se trouvaient sur la zone. 

Une rencontre est prévue dans les jours qui viennent entre la Préfète de l'Ariège et les élus locaux pour envisager un "plan B" et décider de l'avenir du futur centre hospitalier.

Voir ici le reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol :

 

Sur le même sujet

Montpellier Danse : Valérie Leroux, créatrice sonore

Les + Lus