Cet article date de plus de 5 ans

Attentats de Paris : plusieurs assignations à résidence à Lunel et dans le Gard

Plusieurs personnes soupçonnées de radicalisme sont assignées à résidence à Lunel, dans l'Hérault. Une autre personne, faisant l'objet d'une fiche S est également assignée à résidence à Cendras, dans le Gard, selon nos confrères de Midi Libre.
Le drame a eu lieu à Sauvian dans le biterrois
Le drame a eu lieu à Sauvian dans le biterrois © F3LR

La gendarmerie a procédé à au moins trois perquisitions administratives en lien avec les attentats de Paris dans la nuit de dimanche à lundi à Lunel, près de Montpellier et à Bédarieux. Ces perquisitions faisaient suite à la déclaration de l'état d'urgence par le président de la République.

Selon nos confrères de Midi Libre, plusieurs personnes, soupçonnées de radicalisme, se sont vues signifier une assignation à résidence à Lunel, dans l'Hérault. Elles doivent se présenter quatre fois par jour à la brigade de gendarmerie, à 8h00, 11h00, 15h00 et 19h00, et rester à leur domicile de 20h00 à 6h00 du matin.
A Cendras, dans le Gard, un autre homme faisant l'objet d'une fiche S est assigné à résidence, selon le quotidien régional.

La communauté musulmane de Lunel, a pris conscience, avec les attentats de Paris, que la menace djihadiste n'épargne personne. Pour rappel, plusieurs jeunes Lunellois sont partis en Irak et en Syrie. "Certains ont peur de voir leur gamin à la télé après une attaque.", rapportent nos confrères du Figaro.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme attentat djihad