• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Attention, 3 radars “double sens” entrent en service ce jeudi dans l'Hérault

Un radar fixe illustration / © Maxppp
Un radar fixe illustration / © Maxppp

3 radars existants à Saint-Mathieu-de-Tréviers, Frontignan et Nissan-lez-Enserune sont désormais équipés du système de flash en "double sens". Ils contrôlent la vitesse des véhicules du côté de la route où ils sont installés, mais aussi en sens inverse. 2 autres radars seront équipés avant 2016.

Par Fabrice Dubault


Dans le cadre des 26 mesures annoncées par le gouvernement pour renforcer la sécurité routière et faire baisser le nombre d’accidents, certains radars vont être équipés de la fonction "double sens".

Aujourd'hui, les radars ne contrôlent la vitesse que dans un sens de circulation. La fonction double sens, permettra au même radar de contrôler en même temps le sens contraire de déplacement.
Les usagers seront avertis par la mise en place d'un panneau présignalant le radar dans le nouveau sens contrôlé, comme c'est déjà le cas dans l'autre sens.

La fonction "double sens" de 3 radars existants est mise en service ce 30 juillet avec une phase préalable de test pour s'assurer du bon fonctionnement technique. Pendant cette période, dans le nouveau sens contrôlé, le radar pourra flasher mais aucun procès verbal ne sera dressé.
Le passage à la verbalisation se fera ultérieurement. En revanche, dans le sens initial, le radar fonctionnera normalement.

Les 3 radars concernés sont :

  • sur la RD 612 (route de Sète) à Frontignan
  • sur la RD 17 (route de Valflaunes) à Saint-Mathieu-de-Tréviers
  • sur la RD 609 (route de Coursan) à Nissan-lez-Enserune
2 autres radars, dans l’Hérault, seront équipés d’ici la fin de l’année de la fonction "double sens".

L'objectif est évidemment de lutter contre la délinquance routière et faire changer les comportements.
Déjà 62 personnes ont été tuées sur les routes de l'Hérault en un semestre et l'excès de vitesse est une des causes majeures de ces accidents mortels.

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus