Affaire du couple assassiné : les 2 victimes ont reçu des dizaines de coups de couteau et de machette

Monze (Aude) - les lieux du drame près de Carcassonne - 22 juillet 2013. / © F3 LR
Monze (Aude) - les lieux du drame près de Carcassonne - 22 juillet 2013. / © F3 LR

Un couple trouvé mort, dimanche, dans la chambre de sa maison du village de Monze dans l'Aude a subi de très nombreux coups portés à l'arme blanche, a-t-on appris lundi de sources proches de l'enquête.

Par Fabrice Dubault


Les autopsies se déroulaient encore lundi après-midi. Dès les premières constatations, les gendarmes ont relevé "une scène de crime très violente", le vice-procureur à Carcassonne a évoqué devant la presse des faits d'une "violence inouïe".
"De nombreuses traces de sang sont visibles dans la maison et les blessures relevées sur les corps témoignent de la violence des coups qui ont été portés avec plusieurs armes blanches", a dit le magistrat, Philippe Romanello.

Ce dernier s'est toutefois refusé, "par respect pour la famille des victimes", à confirmer les détails parus dans la presse jusqu'à présent au sujet de ce qui apparaît "à l'évidence" comme un double homicide.


Plus de 50 coups de couteau pour l'homme. La femme a eu un doigt tranché.

Des sources proches de l'enquête, confiée aux gendarmes de l'Aude et à la section de recherches de gendarmerie de Montpellier, font état de plusieurs dizaines (une cinquantaine) de coups de couteau et de machette portés à l'homme, un commercial âgé de 50 ans. Il aurait également une flèche plantée dans une aisselle. Celui-ci présente également plusieurs blessures de défense aux mains. L'autopsie de son épouse, âgée de 40 ans, devait avoir lieu lundi après-midi. La victime aurait eu un doigt tranché.
Ils ont été tués dans leur chambre.

Leur bébé, âgé de 18 mois, a été retrouvé indemne dans une chambre voisine et a été confié aux services sociaux du Conseil général, a-t-on appris auprès des gendarmes du département.

De sources proches de l'enquête, on indique que le couple avait reçu des amis samedi soir pour un barbecue et le drame a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, ou tôt dimanche matin, dans leur villa située dans le village de Monze, entre Trèbes et Lagrasse, à une dizaine de kilomètres au sud de Carcassonne.
L'alerte a été donnée vers 11H30 par la propriétaire de la maison, venue rendre visite à ses locataires.

Selon les gendarmes, la maison ne semble pas avoir été cambriolée et toutes les pistes étaient ouvertes: crime de rôdeur, de déséquilibré, ou meurtre commis par une personne de l'entourage.
La police scientifique était toujours sur les lieux lundi matin. Aucune garde à vue n'était en cours lundi à la mi-journée, assurait-on de source proche de l'enquête.

Les deux victimes avaient déjà été mariées chacune de leur côté et quatre enfants étaient issus de ces unions précédentes.
Le couple s'était formé il y a une dizaine d'années et habitait de longue date dans ce petit village, mais il s'était installé il y a seulement quelque mois dans
sa nouvelle maison.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus