Cet article date de plus de 5 ans

Aude : la colère du préfet après la rave party non autorisée de Montlaur

Un rassemblement festif non autorisé s'est tenu ce week-end sur le plateau de la Coque, à Montlaur, dans l'Aude. Jusqu'à 1.500 raveurs y ont participé au cours du week-end. Le préfet de l'Aude déplore la mobilisation de 100 gendarmes pour cette seule manifestation.
Image aérienne de la rave party de Montlaur, dans l'Aude, qui a rassemblé jusqu'à 1.500 participants - mai 2016
Image aérienne de la rave party de Montlaur, dans l'Aude, qui a rassemblé jusqu'à 1.500 participants - mai 2016 © Préfecture 11

Entre 500 et 800 participants étaient encore recensés ce lundi sur le plateau de la Coque, à Montlaur, dans l'Aude.

Environ 100 gendarmes mobilisés


Jusqu'à 1.500 personnes étaient à cette rave party non autorisée au cours du week-end. La rave party s'est tenue de vendredi 13 à ce lundi. Problème : elle a mobilisé une centaine de gendarmes et 6 bénévoles de la Croix Rouge, ce qui a provoqué l'ire du préfet de l'Aude Jean-Marc Sabathé parce qu'il y avait d'importants besoins, ce week-end, notamment sur les routes.

Dispositif de prévention des risques déployé


Le préfet de l’Aude, le procureur de la République de Carcassonne, Vincent Auger et le Colonel commandant du groupement de gendarmerie de l’Aude, Sébastien Gay, ont présenté un premier bilan lors d’un point presse organisé ce lundi. Durant les trois jours de la rave party, un important dispositif de prévention des risques a été déployé.

Conduite sous l'emprise de stupéfiants


57 contraventions ont été dressées et une vingtaine de personnes ont été arrêtés au volant sous l'emprise de produits stupéfiants. 2 jeunes filles ont par ailleurs été hospitalisées suite à un malaise au cours du week-end.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture politique sécurité société police faits divers