• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : trois enfants intoxiqués à l’arsenic dans la vallée de l’Orbiel

Les résultats d'analyses de trois enfants ont révélé des taux élevés d'arsenic en juin 2019, 4 autres enfants sont diagnostiqués en juillet / © France 3 LR - F.Guibal
Les résultats d'analyses de trois enfants ont révélé des taux élevés d'arsenic en juin 2019, 4 autres enfants sont diagnostiqués en juillet / © France 3 LR - F.Guibal

Trois enfants, originaires de la vallée de l'Orbiel dans l'Aude et âgés de 4 à 9 ans, ont été pris en charge par le centre antipoison du CHU de Toulouse. Des tests urinaires ont révélé des taux élevés d'arsenic. Une pollution à l'arsenic provenant de l'ancien site minier de Salsigne.

Par Joane Mériot

La question de la pollution de la vallée de l'Orbiel dure depuis des années, à cause notamment de l'ancienne mine de Salsigne laissée à l'abandon.
 

L’information a été révélée ce mardi par nos confrères de Médiapart. Trois enfants scolarisés à l’école de Lastours dans la vallée de l’Orbiel, dans l’Aude, âgés de 4,7 et 9 ans ont été intoxiqués à l’arsenic.

Depuis plusieurs mois, les parents d’élèves de cette école alertent et réclament que l’Etat agisse. En avril dernier, des taux d'arsenic jusqu'à 15 fois supérieurs à la normale avaient été découverts dans la cour de cette école grâce à des analyses menées par des chercheurs indépendants, lors d'une campagne de mesure sur la commune de Lastours dans l'Aude.

Les 3 enfants pris en charge par un centre antipoison


Le 9 et 29 mai dernier, des parents d’élèves de l’école de Lastours et du Mas-Carbardès ont pris la décision de faire passer des tests sanguins et urinaires à leurs enfants. Des tests destinés à repérer la présence d’arsenic.  

Les résultats sont tombés le 11 juin dernier, et pour chacun des enfants, des taux élevés ont été relevés allant de 12 à 20 microgrammes d’arsenic inorganique par gramme de créatinine.

Ces taux élevés ont nécessité la prise en charge des trois enfants par le centre antipoison du CHU de Toulouse.

Et d'après ces spécialistes, leur intoxication nécessitera un suivi au long cours : 
 

Il va y avoir obligatoirement un suivi médical poussé et il faudra aller voir des dermatologues tous les ans, avec des analyses à faire, un protocole de soin à mettre en place.
Cindy Morel, la maman de Benoit et Lucas, les deux enfants intoxiqués 

Aujourd'hui, les parents de Lastours se sentent abandonnés des services de l'Etat, qui n'ont découvert ni la pollution de l'école ni les intoxications des élèves :
 

Le temps nous n’en n’avons pas, les enfants peuvent être gravement malades demain, aujourd'hui on a tiré la sonnette d’alarme et cette fois les responsables seront ceux qui ne prendront pas la bonne décision. 
Denis Morel, le père de Benoît et Lucas.
 

Le témoignage des parents receuillis par Alexandre Grellier et Frédéric Guibal 
 

Le sol de l’école pollué après les inondations

 
Cette pollution a été apportée lors des inondations du 15 octobre 2018 par le Grésilhou, un petit cours d'eau qui descend de la Montagne Noire voisine.

Là-bas, d'anciennes mines d'or et d'arsenic et leurs déchets polluants sont laissés à l'abandon depuis des années, malgré les demandes insistantes des élus locaux et des associations de riverains.

Après les violentes inondations d'octobre 2018, la commune de Lastours avait nettoyé la cour de l'école mais cela n'avait pas suffi.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Aude : des habitants de Conques-sur-Orbiel veulent des informations sur la pollution à l'arsenic

Les + Lus