Bugarach : deux personnes passent les barrages avec des machettes et des masques à gaz

Une paroie verticale haute de 200 métres méne au sommet du pic de Bugarach.
Une paroie verticale haute de 200 métres méne au sommet du pic de Bugarach.

La préfecture de l'Aude minimise l'incident en parlant de personnes qui ont voulu tester la fiabilité du dispositif de sécurité. Les deux personnes sont entendues par les gendarmes.

Par Laurence Creusot

Deux personnes ont été interpellées vendredi avec des machettes et des masques à gaz dans leur voiture alors qu'elles tentaient de passer les barrages filtrants mis en place autour du village de Bugarach, considéré par certains comme un refuge contre la fin du monde, a indiqué le préfet.

Le préfet Eric Freysselinard s'est employé à minimiser les interpellations en émettant l'hypothèse devant quelques journalistes sur place que les deux personnes aient voulu tester le dispositif de sécurité et en parlant d'incident "tout à fait isolé" et "tout à fait marginal".
Ces deux personnes, sur lesquelles le préfet n'a pas fourni plus de détails, étaient entendues par les gendarmes pour savoir quelles étaient leurs intentions.
"On pense que ce sont des gens qui ont voulu un peu tester le dispositif et jouer avec les forces de l'ordre", a dit le préfet.

Depuis jeudi, les gendarmes ont en outre interpellé un homme avec une arme à impulsion électrique (un "taser") qu'il disait avoir pris pour sa protection personnelle, et un autre en possession d'une batte de base-ball. Ils ont également interpellé quelqu'un qui avait un peu de cannabis sur lui, a dit le préfet.
Mais il a relativisé ces interpellations en les rapportant à l'importance du dispositif en place. 150 gendarmes et pompiers ont été mobilisés pour parer un éventuel afflux d'illuminés et de curieux, ou les débordements que pourrait inspirer la prétendue fin du monde.

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus