• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : la collection Cérès Franco sauvée à Montolieu

Au total, la donation d'art brut de Cérès Franco s'élève à 1500 oeuvres. 450 d'entre elles sont exposées à la coopérative de Montolieu jusqu'au 31 octobre 2015. / © F3 LR
Au total, la donation d'art brut de Cérès Franco s'élève à 1500 oeuvres. 450 d'entre elles sont exposées à la coopérative de Montolieu jusqu'au 31 octobre 2015. / © F3 LR

Exposition éblouissante à Montolieu, dans l'Aude, de 450 oeuvres contemporaines collectées par Cérès Franco. Et un épilogue heureux. L'an dernier, la ville de Carcassonne avait refusé la donation. Carcassonne Agglo et un mécène ont relevé le défi en transformant la coopérative de Montolieu en musée.

Par Sylvie Bonnet


L'histoire avait mal commencé mais l'exposition "En grand format" constitue un happy end très coloré. 450 oeuvres d'art brut et d'art naïf sont accrochées, jusqu'à fin octobre 2015, au tout nouveau musée de Montolieu. Le petit village audois, plus réputé pour son amour des livres, a littéralement sauvé une collection unique au monde, 1.500 oeuvres rassemblées par la galeriste brésilienne Cérès Franco et qui auraient quitté la France si Carcassonne Agglo n'avait pas trouvé de lieu d'exposition adapté.
Montolieu (11) ; exposition de la collection Cerès Franco
Reportage F3 LR : J.P.Laval et J.P.Faure

La polémique provoquée par le refus de la ville de Carcassonne

Quand la municipalité de Carcassonne dédaigne, l'an dernier, la donation sans précédent que Cérès Franco veut faire à la ville, le monde de l'art est sous le choc. Sous prétexte que l'installation d'un musée dédié à cette pépite serait trop onéreuse, et sans évaluer les retombées économiques à long terme d'un tel fond, Carcassonne refuse la donation, au risque de voir la collection quitter l'Aude, et même la France.

Les élus de Carcasssonne Agglo, opposés à la décision de la municipalité, cherchent une solution et sont prêts à investir pour l'ouverture d'un musée hors de la ville, à condition que le coût n'en soit pas prohibitif. Après Carcassonne, la piste de l'abbaye de Lagrasse est évoquée, sans succès.

Un mécénat inespéré

C'est alors qu'intervient un passionné de l'art, Henri Foch. Ce résident de Montolieu est le responsable mondial du Financial Institutions Coverage pour BNP-Paribas. Le mécène achète la Coopérative de Montolieu pour en faire don à l'Association pour la valorisation de la collection Cérès Franco. Henri Foch est lui-même vice-président de l'association dirigée par la fille de Cérès Franco. Et le futur musée est sur les rails.

Cérès Franco, installée dans l'Aude depuis 1994, avait déjà exposé une partie de sa collection dans ses deux maisons-musées de Lagrasse. / © F3LR
Cérès Franco, installée dans l'Aude depuis 1994, avait déjà exposé une partie de sa collection dans ses deux maisons-musées de Lagrasse. / © F3LR

Un partenariat public/privé

Grâce au local disponible, Carcassonne Agglo concrétise le projet pour la somme plutôt modique de 100.000 euros par an. La collectivité locale apporte un soutien logistique et technique pour l'entretien du musée et son fonctionnement, se charge de l'impression des documents de communication et de la signalétique. Enfin, Carcassonne Agglo met à disposition du musée, quatre personnes sur le lieu.

Cette première exposition signe la réussite du partenariat, qui pourrait se pérenniser sur cinq ou dix ans. Par ailleurs, l'association planche activement sur une mise en réseau de la Coopérative Collection Cérès Franco avec le LAM de Lille et la Collection d'art brut de Lausanne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus