Aude : la Réserve africaine de Sigean au secours de l’ibis chauve

L'ibis chauve a peu à peu disparu du pourtour méditerranéen. / © JOEL PHILIPPON / Maxppp
L'ibis chauve a peu à peu disparu du pourtour méditerranéen. / © JOEL PHILIPPON / Maxppp

L’ibis chauve est l’échassier le plus rare de la planète. La Réserve africaine de Sigean lutte pour sa survie : 11 oiseaux nés dans le zoo ont été relâchés en Andalousie.

Par RD

En octobre dernier, la Réserve africaine de Sigean, dans l'Aude, a convoyé jusqu’en Espagne 15 jeunes ibis chauves.

Le but de l’opération : que ces oiseaux participent à un programme de réintroduction de l’espèce. Celle-ci est en effet au bord de l’extinction en milieu naturel.



Les 10, 11 et 12 janvier, dans le cadre d'une coopération de la communauté zoologique européenne, ce sont donc au total 37 ibis chauves qui ont été relâchés. Ils se sont envolés pour rejoindre les autres échassiers déjà réintroduits les années précédentes sur la côte andalouse.

Ils auront passé un peu plus de deux mois en volière d’acclimatation, pour se préparer au grand jour.

Les 37 oiseaux sont tous nés en parc zoologique. Ils viennent d’un parc espagnol, d’un parc allemand, d’un parc suisse, d’un parc tchèque et de trois parcs français : le Parc zoologique de Mulhouse, les Jardins aux oiseaux à Upie, la Réserve africaine de Sigean. C’est de cette dernière que viennent 11 des 37 ibis relâchés, ce qui fait du parc audois le plus gros fournisseur cette année.

Quatre ibis chauves sigeanais n’ont pas été libérés : ils resteront en captivité à Jerez de la Frontera, pour devenir des reproducteurs. Et contribuer à sauver l’espèce.


A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : bilan du salon Vinisud 2018 et direction Paris pour 2019

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés