Carcassonne : après quatre ans de fermeture, le café du village de Capendu reprend vie

Le café du village de Capendu, près de Carcassonne, dans l'Aude, a pu rouvrir ses portes. Quatre ans après sa fermeture, il a trouvé repreneurs grâce à l'investissement de la municipalité et au dispositif gouvernemental "1000 cafés". Déjà, l'atmosphère du village s'en ressent. 

Le Café de la Terrasse, à Capendu, rouvre ses portes après plusieurs années de fermeture. - Capendu (Aude) - 22 juin 2021.
Le Café de la Terrasse, à Capendu, rouvre ses portes après plusieurs années de fermeture. - Capendu (Aude) - 22 juin 2021. © FTV / Frédéric Guibal

Depuis une semaine, Nathalie et son compagnon Franck sont les nouveaux gérants du café de Capendu, près de Carcassonne (Aude). Ces deux professionnels de la restauration ont quitté leur département des Alpes-Maritimes pour relancer ce bar fermé depuis quatre ans.

Le café, l'âme d'un village

Déjà assis en terrasse, Daniel profite de ce nouveau lieu. Il se réjouit d'avance des effets de la réouverture du bar sur la vie du village de 1500 habitants. "Un café, c'est l'âme d'un village ! Ca fait de l'animation !"

Daniel se rappelle le rôle-clef qu'a joué le café dans son intégration lors de son installation à Capendu, dix-neuf ans plus tôt. 

Quand je suis arrivé dans le village, j'ai commencé à venir au café. La première fois, on ne me parlait pas trop. Et puis très vite, la discussion s'est engagée. Les gens m'ont accueilli comme ça, à travers le café. Et maintenant, tout le monde considère que je suis d'ici.

Daniel, habitant de Capendu (Aude).

C'est pourquoi la fermeture du café a été vécue comme un événement majeur dans la vie du village. "Du jour où il a fermé, on s'est tous renfermés sur nous-mêmes", raconte Daniel. 

Lee-Ann, psychologue britannique à la retraite, accueille aussi avec joie le retour du Café de la Terrasse. "C'était assez lugubre, il n'y avait aucun endroit où se retrouver. En tant qu'ancienne psychologue, je connais l'importance de se retrouver pour l'équilibre mental."

Avec le confinement, l'isolement était encore plus difficile, surtout pour nous, les personnes âgées. Là, le village revient enfin à la normale.

Lee-Ann, habitante de Capendu (Aude)

Un projet financé par la municipalité et le dispositif "1000 cafés"

Claude Busto, maire de Capendu, a bien compris l'importance de ce lieu. "Les communes perdent tous leurs commerces de proximité. Si on ne fait rien au niveau local, nous sommes perdus !"

Sans un café, chacun reste chez soi, il n'y a pas d'échange. Même si on reçoit nos amis, on reste dans notre cercle. Le café permet d'agrandir ce cercle.

Claude Busto, maire de Capendu.

C'est pourquoi la municipalité a racheté le bâtiment en 2018, avant d'investir 400 000€ dans les travaux. "On a refait la salle, l’appartement, l’isolation, la toiture, tout de fond en combles, littéralement !"

En septembre 2019, le gouvernement lance l'opération 1000 cafés. Objectif : recréer des petits lieux de vie dans des villages ruraux en proposant un modèle économique rassurant. Le géant de l'économie sociale et solidaire, l'entreprise SOS Solidarité, s'engage ainsi à essuyer les pertes éventuelles et garantit un salaire aux gérants pendant un à deux ans.

Un cadre solide, qui a permis à Nathalie et Franck, le couple de repreneurs, de se lancer dans le projet. 

Nous n'aurions jamais pu venir sans ça. Il aurait fallu investir beaucoup trop. Là, on arrive dans un produit fini, il ne reste que la décoration !

Nathalie Fieschi, gérante du Café de la Terrasse à Capendu (Aude)

"Nous sommes aidés par 1000 cafés, avec un crédit à un taux largement avantageux, basé sur sept ans. Sans l'investissement de la mairie, ça n'aurait jamais été repris. C'était trop vétuste !"

En Occitanie, douze projets sont accompagnés aujourd'hui par le dispostif 1000 cafés. Le bistrot de Capendu est le deuxième à ouvrir ses portes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie alimentation société politique ruralité