Carcassonne : Ruby et Pollux, des chiens d'assistance primés pour leur aide à deux militaires blessés

Ruby et Pollux, deux croisés Mastiff-Labrador, ont reçu un "Trophée des héros", distribués chaque année par la Centrale canine. Leur action apaisante auprès de deux soldats souffrant de syndrome post-traumatiques, leur a valu de recevoir le prix dans la catégorie "chiens d'assistance".

Depuis mai 2021, Ruby et Pollux, deux croisés Mastiff-Labrador, âgés de 2 ans et 4 ans et demi, ont été confiés à Yoann et Christopher, des soldats blessés, dans le cadre du projet "ARION" de l'armée, fondé sur la médiation canine. L'idée de ce programme est de "favoriser la rencontre entre un blessé et un animal de refuge afin que de ces destins croisés puissent naître des histoires de renaissance des deux côtés de la laisse", nous apprend le communiqué de le centrale canine.

Des résultats impressionnants

Et ça marche ! Toujours d'après le communiqué, "en seulement quelques semaines, les résultats sont impressionnants, les deux hommes qui ne sortaient plus de chez eux se transforment peu à peu, se remettent en mouvement et s'ouvrent à nouveau à leur famille et sur l'extérieur.". 

Pour le sociologue Christophe Blanchard, maître de conférence à Paris XIII,  spécialiste de la médiation animale et intégré à ce dispositif, "le mieux-être des soldats est évident. Les chiens les appaisent au quotidien, et baissent leur niveau de stress. L'accueil de l'animal domestique est aussi un projet familial : ils permettent aux militaires de se reconnecter à la famille, en mettant à distance leurs blessures et leurs traumatismes."

Les militaires viennent avec leur fragilité humaine, mais les chiens aussi ont eu un parcours de vie cabossée, puisqu'ils ont été abandonnés. Ca fait aussi une sortie positive pour eux !

Christophe Blanchard, sociologue spécialiste de la médiation animale

Depuis peu, l'armé, par le biais du centre d'aide aux blessés de l'armée de terre française (CABAT) expérimente la médiation canine pour accompagner les soldats victimes de différents traumatismes. Les chiens sont choisis pour leurs qualités naturelles puis sont dressés par le 132ème Régiment d'Infanterie Cynotechnique de l'Armée de Terre de Suippes (Marne).


Des bénéfices des deux côtés de la laisse

Pour Christophe Blanchard, "le but est qu'il y ait des bénéfices des deux côtés de la laisse." Tous les chiens de ce programme (ils sont six à avoir été sélectionnés), sont donc issus de la Société carcassonnaise de protection animale (SCPA), une structure gérée par un ancien soldat blessé.

"Les militaires viennent avec leur fragilité humaine, mais les chiens aussi ont eu un parcours de vie cabossée, puisqu'ils ont été abandonnés. Ca fait aussi une sorte positive pour eux", rajoute Christophe Blanchard.

Réveiller son maître en cas de cauchemars

Ruby et Pollux sont les deux premiers animaux qui ont été confiés à des militaires. Le dossier réalisé sur ce programme par Terre information Magazine, la publication de l'armée de terre, précise les compétences que les chiens vont acquérir lors de leur dressage : "l’animal sera capable de stimuler le militaire lors de phases dépressives, le réveiller en cas de cauchemars ou bien lui rappeler de prendre ses médicaments." Les nouveaux maîtres de ces deux canidés ont eux aussi suivi des stages pour apprendre à vivre avec leur nouveau compagnon, et s'occuper d'eux au mieux.

Chaque année depuis trois ans, la centrale canine distingue des chiens pour "le caractère exceptionnel de l'ensemble de leur carrière ou pour un exploit en particulier". Cette association, créée en 1881 et reconnue d'utilité publique en 1914, gère notamment le Livre des Origines Français, sorte d'Etat civil des chiens de race.
Cette année, plus de 120 chiens ont candidaté pour recevoir l'un des trophées dans les douze catégories qui couvrent des champs aussi divers que les secours, la santé, la sécurité ou la lutte anti-terrorisme. C'est un jury de personnalités, de professionnels cynophiles et d'amoureux des chiens qui a choisi les lauréats. 17 chiens ont été distingués.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature armée société sécurité handicap