Incendie à Conques-sur-Orbiel : 4 pompiers de Salsigne sauvés du brasier de leur camion grâce à leur sang froid

Conques-sur-Orbiel (Aude) : un camion de la caserne des pompiers de Salsigne détruit par l'incendie, l'équipage indemne - 5 septembre 2019. / © F3 LR F.Guibal
Conques-sur-Orbiel (Aude) : un camion de la caserne des pompiers de Salsigne détruit par l'incendie, l'équipage indemne - 5 septembre 2019. / © F3 LR F.Guibal

Si l'incendie de Conques-sur-Orbiel qui a ravagé 150 hectares de végétation n'a pas fait de victime, 4 pompiers audois ont eu la peur de leur vie. Leur véhicule anti-feu a été surpris par la propagation des flammes et a été totalement détruit. Les 4 hommes qui avaient abandonné le CCF sont indemnes.

Par Fabrice Dubault


Les photos exclusives France 3 du CCF, le camion-citerne feux de forêt tout-terrain, qui a brûlé mercredi en fin d’après midi, montre la violence de l'incendie. Les flammes progressaient si vite que les hommes d'équipage n'ont eu d'autre solution que d'abandonner leur engin en urgence, pour éviter le pire, comme ce fut le cas lors de l'incendie de Gabian-Roquessels, dans l'Hérault, en août 2016, où un pompier de 24 ans a péri.

En quittant leur camion, les pompiers ont pris avec eux les masques de fuite leur permettant de respirer près de 10 minutes dans la fumée en sécurité. Mais ils n'y ont pas eu recours.
 

Ce véhicule anti-feu venait de la caserne voisine de Salsigne. C’est leur connaissance des lieux qui a probablement sauvé la vie aux 4 hommes d'équipage. Ces 4 pompiers sont allés se réfugier, près d'un bassin de décantation de la distillerie de Conques-sur-Orbiel, un point d'eau qui ne risquait rien et ils ont laissé passer le feu.

Ce jeudi, ils sont choqués mais tous indemnes. Ils ont eu le bon réflexe selon le patron des pompiers de l'Aude, le Colonel Benedittini, grâce notamment à leur sang froid et leur bonne connaissance du terrain.
 
Réaction de Henri Benedittini - commandant du SDIS de l'Aude
Si l'incendie de Conques-sur-Orbiel qui a ravagé 150 hectares de végétation n'a pas fait de victime, 4 pompiers audois ont eu la peur de leur vie. Leur véhicule anti-feu a été surpris par la propagation des flammes et a été totalement détruit. Les 4 hommes qui avaient abandonné le CCF sont indemnes. - F3 LR - F.Guibal
 


Un bilan revu à la baisse : 150 hectares détruits


L'incendie a parcouru plus de 150 hectares de pinède, broussaille et végétation entre mercredi 16h et jeudi matin. 500 pompiers au sol et 12 avions bombardiers d'eau ont été mobilisés au plus fort de la propagation des flammes.

Ce jeudi, le feu est fixé et les pompiers éteignent les derniers foyers. Ils veilleront aussi aux reprises attisées par un vent fort pendant plusieurs jours.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus