• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Intoxication à l’arsenic de trois enfants : l’ARS à la rencontre des parents inquiets à l’hôpital de Carcassonne

Une dizaine de parents d'élèves s'est rendue à l'hôpital de Carcassonne pour faire mesurer le taux d'arsenic dans les urines de leur enfant - 19 juin 2019 / © France 3 LR / F.Guibal
Une dizaine de parents d'élèves s'est rendue à l'hôpital de Carcassonne pour faire mesurer le taux d'arsenic dans les urines de leur enfant - 19 juin 2019 / © France 3 LR / F.Guibal

Des analyses récentes ont révélé qu'au moins trois enfants scolarisés à l'école de Lastours dans l'Aude présentaient des niveaux élevés d'arsenic dans leurs urines. Aujourd'hui, les parents ont enfin pu rencontrer des membres de l'Agence Régionale de Santé à Carcassonne.

Par Joane Mériot

De l'arsenic dans les urines ? 


Au lendemain de la révélation de l’intoxication à l’arsenic de trois enfants de la vallée de l’Orbiel, plusieurs parents d’élèves se sont rendus ce mercredi à l’hôpital de Carcassonne pour faire passer des tests urinaires à leurs petits. Des tests pour évaluer le taux d’arsenic présent dans le corps de leurs enfants :

Nous sommes venus pour faire faire les analyses d’urines à nos enfants, nous avons appris il y a quelques mois qu’il y avait des taux élevés d’arsenic dans la cour de l’école et nous parents on veut savoir exactement quel est l’impact sur la santé de nos enfants.
Emeline Févotte, déléguée des parents d'élève

 


Des parents d'élèves à la rencontre des membres de l'ARS 


Dans le hall de l’hôpital se trouvaient des membres de l’ARS, l’agence régionale de santé :

"Nous avions déjà fait des démarches pour prévenir l’ARS, il y a des mails qui en témoignent. On est très heureux de savoir qu’ils sont là pour nous rencontrer, ça veut dire qu’ils prennent conscience qu’il y a un réel problème de santé publique. On espère qu’ils vont mettre en place des protocoles et un suivi des enfants aussi, et la prise en charge de toutes les démarches médicales.".

Les parents inquiets ont pu discuter avec ces derniers : 


Notre rôle aujourd’hui est d’écouter les familles, leurs regrets, leurs demandes, et effectivement ils nous ont dit qu’ils auraient souhaité cette rencontre plus tôt, et j’ai pu mesurer que cette rencontre était importante pour eux.


Depuis ce mardi, les autorités sanitaires semblent avoir pris la mesure de l'inquiétude de ces parents... et admettent que les taux relevés chez les enfants vont nécessiter une surveillance : 


La relation entre le taux et les effets sur la santé sur un seul prélèvement on ne peut pas le dire, ce ne sont pas des taux très haut mais comme ce sont des enfants, ils font partie des préoccupations médicales
Professeur Nicolas Frachitto, toxicologue du centre antipoison au CHU Purpan à Toulouse.


Quel plan d'action ? 


Ce mercredi soir l’ARS a décidé d’organiser une conférence de presse pour expliquer son plan d'action :
 

Sur le court terme, précise docteur Jean-Jacques Morfoisse, le Directeur général adjoint de l'agence régionale de santé Occitanie, nous allons organiser des réunions avec les associations et les élus pour les informer de la situation puis les professionnels de santé pour discuter d’un moyen que l’on va mettre en place pour accompagner les familles.
A moyen terme, nous nous sommes engagés à rencontrer l’ensemble des populations sur leur commune pour leur expliquer la situation liée à cette commune en particulier, et leur expliquer le résultat des études que l’on mène actuellement, dernière étape à partir du mois de septembre, il y a des études qui vont être mises en place pour mesurer l’imprégnation des sols à l’arsenic.


Dans un communiqué l’ARS (l’agence régionale de santé) rappelle quelques recommandations pour éviter toute intoxication :
  • Limiter la consommation des végétaux produits dans les jardins inondés
  • Ne pas consommer l’eau des puits privés, étant pas surveillée, elle doit être considéré comme non potable
  • Prévoir des protections pour la peau et les voies respiratoires lors des travaux de terrassement et d’excavation des sols
  • Se laver soigneusement les mains après avoir joué ou travaillé en extérieur

Dans son communiqué l’Agence Régionale de Santé rappelle que plusieurs réunions d’informations sont organisées pour échanger sur ce sujet.
Deux réunions sont organisées la semaine prochaine, une commission locale d’information se tiendra le 25 juin prochain à la Préfecture de Carcassonne et une rencontre avec les professionnels de santé le 25 juin également à Conques sur Orbiel.

Le reportage d'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal.

A lire aussi

Sur le même sujet

Aude : des habitants de Conques-sur-Orbiel veulent des informations sur la pollution à l'arsenic

Les + Lus