Jacques Charpentier, organiste et compositeur est décédé à 83 ans dans l'Aude

L'organiste et compositeur prolifique Jacques Charpentier, qui a notamment travaillé au ministère de la Culture, est mort jeudi matin à 83 ans près de Carcassonne, dans l'Aude, ont annoncé ses proches à un correspondant de l'AFP.

Né à Paris le 18 octobre 1933, Jacques Charpentier a été formé au conservatoire de Paris, notamment par Olivier Messiaen.
Jeune pianiste et organiste, il donne des concerts dans la célèbre salle parisienne des Trois Baudets avant de se voir proposer un poste de pianiste dans un grand hôtel en Inde, où il passe 18 mois. Ce séjour influencera ses compositions.

En 1958, il est nommé inspecteur principal de la musique par le ministre de la Culture d'alors, André Malraux.
De 1979 à 1981, il sera directeur de la musique, de l'art lyrique et de la danse au ministère.
En 2004, il est élu, à l'unanimité, président du Comité national de la musique, la section française du Conseil international de la musique de l'UNESCO.
Après son passage au ministère, il devient professeur de composition au conservatoire national de région de Nice et professeur d'orchestration et d'instrumentation au conservatoire national supérieur de musique de Paris, jusqu'à sa retraite.

En 2006, il est fait commandeur de l'ordre national du mérite.

Jacques Charpentier a écrit des ouvrages et composé plus de 150 oeuvres pour orgue, ensembles instrumentaux et orchestres, dont les "72 études karnatiques", inspirées de la musique traditionnelle indienne (de 1957 à 1984), "Samba pour 6 percussionnistes" ou l'opéra "Béatrix de Plannisolas", en cinq actes et en langue d'oc, en 1971.
Il a épousé la mezzo-soprano Danielle Vouaux-Charpentier. Il vivait dans l'Aude depuis près de cinq décennies, après avoir été contacté par Jean Deschamps, comédien et fondateur du festival de la cité de Carcassonne.