Municipales à Castelnaudary : les 2 têtes de liste battues déposent un recours pour "irrégularités"

Les deux candidats malheureux aux municipales de Castelnaudary, dans l'Aude, ont déposé un recours en annulation du scrutin après la réélection au premier tour du maire sortant. Patrick Maugard a franchi la majorité mais de neuf voix seulement.

Castelnaudary (Aude) - la ville - 2014
Castelnaudary (Aude) - la ville - 2014 © F3 LR

Emmanuel Bresson, à la tête d'une liste UMP et Stéphane Linou, conseiller général EELV mais qui conduisait pour l'occasion une liste "citoyenne" sans étiquette, ont déposé un recours en annulation du premier tour, auprès du tribunal administratif de Montpellier, après la victoire de la liste de Patrick Maugard (ex-PS).

Le 23 mars, Patrick Maugard avait obtenu 50,18% des suffrages (2.409 voix), soit neuf voix de plus que la moitié des suffrages exprimés. Le secrétaire départemental de l'UMP a réalisé un score de 35,47% (1.703 voix) et Stéphane Linou, devenu le premier "locavore" de France lorsqu'il s'était astreint pendant un an (2008-2009) à consommer des produits alimentaires issus d'un rayon de 150 km autour de Castelnaudary, a recueilli 14,33% (688 voix).
© F3 LR

Les deux candidats évoquent de "nombreuses irrégularités au regard du code électoral, pendant la campagne, le jour du vote et après", constatées par les deux parties.
Ces irrégularités, ajoutées "au très faible nombre de voix qui a privé la population chaurienne d'un second tour", les ont conduits à déposer un recours juridique commun ont-il expliqué à l'AFP.

Ils parlent en particulier de "distribution hors délai légal de tracts accusateurs et mensongers" ou de bureaux de vote tenus "par des personnes non habilitées".


Patrick Maugard, maire de Castelnaudary, 12.400 habitants, depuis 1995, a été confronté pendant son dernier mandat au scandale de la viande de cheval chez Spanghero. Il a rendu sa carte du PS pour protester contre la fermeture du commissariat de la ville.

Retrouvez les résultats des municipales.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique justice