L'Aude choisie pour expérimenter la "garantie jeunes"

L'Aude est l'un des 10 départements français choisis pour expérimenter la "garantie jeunes". Ce nouveau dispositif gouvernemental d'aide à l'insertion s'adresse aux plus isolés, dépourvus de ressources, qui n'ont pas accès au RSA.

Carte Carcassonne
Carte Carcassonne © F3 LR
L'Aude est donc l'un des 10 premiers départements français qui expérimentera dès l'automne la "garantie jeunes". Quesaco?
Il s'agit d'un nouveau dispositif gouvernemental d'aide aux moins de 25 ans.

Accompagnement et allocation

Ceux qui sont en situation d'isolement et de grande précarité se verront proposer un accompagnement renforcé vers l'emploi et l'autonomie.
En échange, ils bénéficieront d'une allocation équivalente au montant du RSA (Revenu de Solidarité Active) durant les périodes où ils seront sans emploi ni formation.

Pour les plus isolés privés de ressources

La "garantie jeunes" entre dans le cadre du plan pluri-annuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale adopté en début d'année. Elle prendra la forme d'un "contrat d'engagements réciproques" entre le jeune et la mission locale. Elle se veut une réponse à la situation des plus isolés, sans ressources, non couverts par le RSA.

Un groupe de travail pour le suivi et l'évaluation du dispositif

Pour mener à bien et évaluer ce programme pilote, un groupe de travail a été créé. Piloté par Emmanuelle Wargon (déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle) et Marc Gurgand (CNRS), il réunit des jeunes, des chercheurs, des représentants de l’Etat, des collectivités, des missions locales, de Pôle Emploi, des entreprises, des organismes de formation et des associations.

Appel à projets

Sur cette base un "appel à projet" a permis aux territoires souhaitant participer à cette phase pilote de présenter leur proposition au mois de juillet.
Au printemps, 35 projets ont été reçus et 10 territoires ont été retenus pour cette première vague de test qui devrait concerner jusqu'à 10000 jeunes pour un démarrage prévu à l'automne.

Démarrage à l'automne

Il s'agit de l'Aude, des Bouches du Rhône (Marseille), de la Réunion, d'une partie de la Seine St Denis, du Vaucluse, du Lot-et-Garonne, de l'Allier associé au Puy-de-Dôme, du Finistère, de l'Eure et des Vosges. 

10 autres territoires en 2014

Puis, en 2014, la "garantie jeunes" sera étendue à 10 autres territoires (jusqu'à 30 000 jeunes): l’Essonne, la Seine-Maritime, le Pas-de-Calais, la Dordogne, l’Ille-et-Vilaine, la Savoie, l’Oise, l’Aisne, l’Isère et la Creuse.
A terme le dispositif pourrait être généralisé à tout le territoire et concerner 100 000 jeunes par an.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi solidarité social jeunesse