Bannière résultats municipales

Municipales dans l'Aude : les forces en présence au second tour à Carcassonne, Narbonne et Limoux

Sur les 433 communes de l’Aude, 49 voteront pour le second tour du 28 juin prochain. Si des villes importantes comme Castelnaudary, Bram, Quillan ou Port-la-Nouvelle ont déjà désigné leurs maires, l’incertitude est encore grande concernant Carcassonne, Narbonne ou encore Limoux.
 

Pour séduire les électeurs, les candidats doivent innover.
Pour séduire les électeurs, les candidats doivent innover. © Photo Claude Boyer/MaxPPP

A Carcassonne, trois listes s’affronteront 

Le maire sortant Gérard Larrat (divers droite), qui avait terminé en tête du premier tour avec 32.80% des suffrages, a reconduit la même liste sans aucune modification pour le second tour. La socialiste Tamara Rivel et sa liste « Une énergie nouvelle pour Carcassonne », (divers gauche) avaient terminé à la deuxième place du scrutin, avec 18,25% des voix.

Pour le second tour, elle a réussi l’union avec Xavier Bigot, de la liste « Carcassonne écologique sociale et solidaire » qui avait convaincu 11,95% des votants. Enfin, Edgar Montagné conduira la liste « Rassemblons Carcassonne » (Rassemblement National), elle aussi inchangée par rapport au premier tour, où elle avait convaincu 16.52% des électeurs.

Deux listes en position de fusionner ne se sont toujours pas exprimées sur leur position pour le second tour : la liste LREM de Marie-Hélène Régnier (7,83% des voix) devrait prendre position dans la semaine du 15 juin. A la sortie du confinement, Jean-Noël Crouzet (8,15%) a proposé à tous les candidats qualifiés pour le second tour de monter une liste unique. Une proposition qui n’a pas séduit.

 

Une quadrangulaire à Narbonne

La liste « Nouveau Narbonne 2020 » du maire sortant (divers droite) Didier Mouly avait terminé en tête le 15 mars dernier avec 34,63% des voix. Face à lui, la liste « Narbonne en commun » menée par le socialiste Nicolas Sainte-Cluque avait convaincu 23.81% des voix.

Une liste qui n’a pas trouvé d’accord avec Viviane Thivent, des écologistes de « Les Robin.e.s » (10.54% des voix du premier tour) qui seront donc présents pour ce second tour : contrairement à de nombreuses villes de la région et du pays, la gauche et les écologistes n'ont pas su s'unir, ce qui semble ouvrir un boulevard au maire sortant. Enfin, Jean-Francois Darraud (liste « Rassemblement Narbonnais »,10,39% des voix du premier tour) défendra les couleurs du Rassemblement National. Nathalie Granier-Calvet, de la liste « Narbonne Génération Citoyenne », qui avait terminé troisième du premier tour avec 10,93% des voix a décidé de se retirer et ne donnera pas de consignes de vote. De même, la liste LREM « Narbonne 21 » menée par David Granel (7,30% des voix), ne s’est pas prononcée pour le second tour.

 

A Limoux, trois listes en lice

Le premier adjoint Pierre Durand, héritier politique du socialiste Jean-Paul Dupré, reconduit sa liste « Agir ensemble pour Limoux » (divers gauche). Avec 47,70%  des voix exprimées en sa faveur lors du premier tour, le rapport de force parait clairement de son côté. Pierre Bac, dont la liste « Limoux Renouveau » (divers droite) avait terminé deuxième (20.71% des voix), a réussi l’union avec la liste « Limoux demain » (divers centre) portée par Sylvie Cabanas (13.88%). Une union qui s’est faite sans Julien Rancoule, de la liste « Rassemblons Limoux » (17.69%  le 15 mars).

Les discussions  entre les trois listes d’opposition n’ont pas permis de trouver un accord.

Le Rassemblement National présentera donc bien une liste conduite par Julien Rancoule dans ce second tour en forme de triangulaire.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections rassemblement national la république en marche parti socialiste les républicains
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter