Bannière résultats municipales

Résultats municipales à Narbonne : le maire sortant Didier Mouly réelu avec 43,57% des voix

A Narbonne, le maire sortant, Didier Mouly (LDVG), a terminé en tête au second tour de ces élections municipales avec 43, 57% des voix. Il affrontait Nicolas Sainte-Cluque (LDVG), Viviane Thivent (LVEC) et Jean-François Daraud (Rassemblement National).

Didier Mouly, maire de Narbonne depuis 2014
Didier Mouly, maire de Narbonne depuis 2014 © DR

C'est officiel, Didier Mouly, le candidat divers gauche, vient d'être réelu à la mairie de Narbonne avec 43,57% des voix soit 6 188 des votes.
 

Déjà au premier tour, nous étions sortis en tête et évidemment ce second tour ne peut être qu’apprécié. Il faudra plus que remercier la liste " Les Robin.e.s", la liste de VIviane Thivent, car je pense que les Narbonnais ont voté pour les écologistes et je vais prendre contact avec elles pour leur proposer une alliance.

Didier Mouly, maire de la ville de Narbonne


 




Arrive derrière lui, Nicolas Sainte-Cluque (DVG) avec 34,43% des voix soit 4890 des votes puis Viviane Thivent (EELV) avec 13,12% soit 1863 des votes et enfin en dernière position le candidat du Rassemblement National, Jean-François Daraud avec 8,88% des voix soit 1261 votes. Le taux de participation à Narbonne pour ce second tour s'élève à 37,64%, sur les 39045 inscrits, seuls 14698 ont voté. 


 

Didier Mouly, un nouveau Narbonne 


A 68 ans, Didier Mouly entame un second mandat à la tête de la mairie de Narbonne sous l'étiquette "Nouveau Narbonne", mouvement fondé par son père, maire de Narbonne pendant 28 ans de 1971 à 1999.

Pour ce deuxième mandat, il veut faire en sorte que le rayonnement de Narbonne, première ville de l’Aude et septième d’Occitane se poursuive encore longtemps.

Pour cela il souhaite partir à la conquête du grand Narbonne avec des propositions dans son programme de dimension communautaire. Il veut partager la problématique de la sécurité à l’échelle du territoire en fonction des besoins saisonniers et des difficultés passagères mais aussi créer une police intercommunale de renfort.

Concernant la propreté, il veut annoncer un service permanent de ramassage des encombrants, la mise en place de la gratuité des transports sur l’ensemble du territoire. Pendant sa campagne, il parlait également d’un centre opérationnel de développement économique.

Avec 8 candidats en lice pour la mairie, Narbonne était la ville la plus convoitée de l'Aude

 

Avec ses 54 000 habitants, Narbonne, sous-préfecture de l'Aude, est pourtant la première ville du département, devant Carcassonne. Une ville attractive, qui a gagné 5000 habitants en dix ans. Et des prétendants aussi, au poste de maire de la ville. Car cette année, 8 candidats étaient en lice. Parmi lesquels, trois femmes et un candidat sans étiquette de 34 ans. 

Avec ses 8 candidats pour la mairie, Narbonne était la ville la plus convoitée de l'Aude.

Didier Mouly, classé divers droite, sans appartenance politique revendiquée est le maire sortant, et était candidat à un deuxième mandat.

Face à lui : sept candidats.

Au centre deux candidats se voulaient également au-dessus des partis. La liste « Narbonne XXI » de David Granel et du député La République En Marche Alain Perea. Une femme également, Nathalie Granier-Calvet, ex adjointe de Didier Mouly, démissionnaire en 2016, se présentait à la tête de la liste « Narbonne Génération Citoyenne ».

Nathalie Delvallez (DVG) s'était inscrite dès le début. Cette quinquagénaire, retraitée de la fonction publique hospitalière, s'était engagée dans le combat des municipales pour améliorer le quotidien des Narbonnais, loin des grands projets fastueux.
Dans cette campagne, Viviane Thivent (EELV), elle est journaliste scientifique quadragénaire, dont c'est le premier engagement en politique, présentait une liste soutenue par les verts. Et un programme qui reposait sur deux piliers : l'écologie et le social.

A 34 ans, Jordan Perello était la plus jeune des huits têtes de liste narbonnaises. Ce juriste avait fait de la lutte contre le chômage l'axe principal de son programme. Il promettait ainsi la création de pas moins de 10 000 emplois sur son mandat.
A gauche, Nicolas Sainte-Cluque, se voulait dans une démarche citoyenne. 

Le candidat du Rassemblement National, Jean-François Daraud, s'était qualifié pour le second tour au regard des résultats du RN aux élections législatives et européennes. 
 


Une quadrangulaire pour le second tour 

 


Quatre se sont qualifiés pour le second tour : Didier Mouly (LDVD), le maire sortant se retrouve en tête du premier tour de ces municipales avec 34,64% des voix, derrière lui, Nicolas Sainte-Cluque (LDVG) avec 23,81% des voix, Viviane Thivent (LVEC) et enfin Jean-François Daraud avec 10,39% des voix.


La liste de Nicolas Sainte-Cluque n’a pas trouvé d’accord avec Viviane Thivent, des écologistes de « Les Robin.e.s » (10.54% des voix du premier tour) qui seront donc présents pour ce second tour : contrairement à de nombreuses villes de la région et du pays, la gauche et les écologistes n'ont pas su s'unir, ce qui semble ouvrir un boulevard au maire sortant. Enfin, Jean-Francois Darraud (liste « Rassemblement Narbonnais »,10,39% des voix du premier tour) défendra les couleurs du Rassemblement National.

Nathalie Granier-Calvet, de la liste « Narbonne Génération Citoyenne », qui avait terminé troisième du premier tour avec 10,93% des voix a décidé de se retirer et ne donnera pas de consignes de vote.

De même, la liste LREM « Narbonne 21 » menée par David Granel (7,30% des voix), a décidé de se retirer. 
 

Et en  2014 ?  


Lors des élections municipales en mars 2014, la liste « J'aime Narbonne » de Jacques Bascou était arrivée en tête avec 33,7% des voix, suivie de la liste « Nouveau Narbonne 2014 » dirigée par Didier Mouly (27,1%), la liste « Narbonne Rassemblement Bleu Marine » de Jean-Marc Péréa (14,3%), alors que Frederic Pinetet sa liste « Un nouvel élan pour Narbonne » recueillait 10,9% des suffrages exprimés. Le scrutin avait connu un taux d'abstention de 37,7%.

La liste « Nouveau Narbonne 2014 », emmenée par Didier Mouly était arrivée en tête au second tour, avec 45,2% des voix, ce qui lui avait permis de décrocher 33 sièges au conseil municipal et 24 au conseil communautaire. La liste l'avait emporté face à la liste « J'aime Narbonne » emmenée par Jacques Bascou (43,8%), ce qui lui permettait d'obtenir 10 conseillers municipaux. La liste « Narbonne Rassemblement Bleu Marine », celle menée par Jean-Marc Péré, avait obtenu quant à elle 11% des suffrages et 2 sièges au conseil municipal. Le scrutin avait été marqué par une abstention de 33,4%.

Les résultats complets de ce second tour des élections avec le moteur de recherche de France Info
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter