Voitures sur la plage : des windsurfers menacés de 1 500 euros d'amende dans l'Aude, malgré un accord avec la préfecture

Les amateurs de kitesurf et de wingsurf s'inquiètent de ne plus pouvoir accéder à la plage de la Vieille Nouvelle à Gruissan. Des agents de l'environnement ont menacé de verbaliser les véhicules garés sur la plage. Un accord avec la sous-préfecture de Narbonne avait pourtant été trouvé l'an passé.

La plage de la Vieille Nouvelle à Gruissan est un paradis pour les amateurs de glisse. Mais un paradis en sursis.

Lors du week-end de Pâques, des agents de l'Office français de la biodiversité (OFB) ont eté clairs : "On nous a dit que l'on n'avait plus le droit d'être sur la plage. Vous dégagez. On vous laisse tranquilles ce week-end mais la prochaine fois, ce sera 1 500 euros d'amende", rapporte Olivier Alga, vice-président de l'association WAG.

Tolérance

En cause, l'accès des véhicules à la plage. La loi "littoral" l'interdit, mais à Gruissan, une tolérance permet aux windsurfers d'amener leur matériel jusque surla plage de la Vieille Nouvelle. 

"Sans voiture, c'est impossible. On peut imaginer tirer une carriole à vélo mais avec le vent, c'est impossible, elles se renversent. Certains ont essayé, mais ils n'y sont pas arrrivés", ajoute Eric Sabatier
le président de l'association WAG.

Il y a un an, un accord avec la préfecture a pourtant formalisé une dérogation limitée à un tiers de la plage. "On ne comprend plus rien. Il n'y a aucun panneau interdisant de circuler ici." 

L'accord avec la préfecture était clair. Il y aura des aménagemants dans le futur mais aujourd'hui, nous devons pouvoir accéder à la plage et continuer notre sport ici.

Eric Sabatier

Président de l'association WAG

Le sous-préfet confirme l'existence de l'accord et il rappelle son caractère provisoire en attendant la réalisation d'aires de stationnement.

"Personne ne comprendrait qu'un wingfoiler qui habite l'Hérault ne puisse pas avoir accès au rivage alors que dans l'Aude, il pourrait le faire au milieu de la nidification et d'un espace naturel", précise Rémi Récio, sous-préfet de Narbonne.

Loi "littoral"

Les associations environnementales souhaitent l'application d'une loi qui remonte à 1986.

"Il faut que les gens aient en tête qu'un jour on appliquera la loi 'littoral' aussi chez nous", sourit Maryse Arditi, présidente de l'association ECCLA (Ecologie du Carcassonnais des Corbières et du Littoral Audois).

La plage de la Vieille Nouvelle à Gruissan est l'un des spots les plus appréciés des amateurs de kitesurf. Sa renommée dépasse largement les frontières.