Go-fast mortel à Narbonne : les 2 gardes à vues prolongées jusqu'à 96 heures

Narbonne (Aude) - le go-fast accidenté interpellé par les douanes - 24 juin 2013. / © F3 LR
Narbonne (Aude) - le go-fast accidenté interpellé par les douanes - 24 juin 2013. / © F3 LR

Les deux hommes placés en garde à vue lundi après-midi après un go-fast qui s'était terminé par un accident mortel près de Narbonne, ont vu leurs gardes à vue prolongées de 48 heures mercredi, a-t-on appris auprès du procureur de la République de Narbonne.

Par Fabrice Dubault


Le chauffard auteur de l'accident mortel, et un autre homme retrouvé menotté à proximité d'une des voitures du convoi utilisé par les trafiquants de drogue, sont interrogés par le SRPJ de Montpellier et "les enquêteurs devraient porter la garde à vue au maximum de 96 heures prévu pour le trafic de drogue", a indiqué le procureur David Charmatz à l'AFP.

L'homme menotté, âgé d'une trentaine d'années, a probablement été victime d'un règlement de comptes entre trafiquants, selon le procureur.
Au moins trois véhicules composaient ce convoi de transport de cannabis, dont la voiture ouvreuse s'est volatilisée, selon une source proche de l'enquête.
L'autre homme en garde à vue, chauffeur d'une puissante berline avait tenté de déjouer un contrôle douanier en accélérant à plus de 240 km/h pour prendre la fuite dans le sens Perpignan/Béziers.

Le fuyard, après avoir slalomé entre les véhicules, devait percuter un 4x4 noir qui le précédait, tuant son conducteur dans l'accident.
Le chauffard, un habitant de l'Hérault, bien connu de la police a été interpellé alors qu'il s'enfuyait à pied dans les champs. 176,5 kilos de cannabis ont été retrouvés dans son véhicule.

Le conducteur d'une troisième voiture, une Clio rouge a disparu. L'homme menotté était sorti de ce véhicule, immobilisé dans l'embouteillage provoqué par l'accident.
Cet homme originaire de Perpignan portait des traces de coups.
Les deux enquêtes - sur l'accident, pour homicide involontaire aggravé d'une mise en danger d'autrui et délit de fuite ainsi que sur le trafic de stupéfiants - ont été jointes.

Un go-fast compte au moins deux véhicules très puissants, généralement des 4x4 de grosse cylindrée: une voiture "ouvreuse" pour détecter policiers, gendarmes ou douaniers et une "porteuse" emportant jusqu'à 800 kg de cannabis à grande vitesse.
Dans certains cas, un troisième véhicule ferme le convoi pour repérer les forces de l'ordre venant par l'arrière.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus