Résultats Municipales-coronavirus à Narbonne : le maire sortant, Didier Mouly, en tête du premier tour

Didier Mouly, le maire sortant, lors du premier tour des élections municipales le 15 mars 2020 / © FTV
Didier Mouly, le maire sortant, lors du premier tour des élections municipales le 15 mars 2020 / © FTV

A Narbonne, dans l'Aude, 8 candidats étaient en lice pour la mairie. Didier Mouly, le maire sortant (LDVD) se retrouve en tête du premier tour de ces municipales avec 34,64% des voix, derrière lui Nicolas Sainte-Cluque (LDVG) avec 23,81% des voix. 
 

Par Joane Mériot

Avec ses 54 000 habitants, Narbonne, sous-préfecture de l'Aude, est pourtant la première ville du département, devant Carcassonne. Une ville attractive, qui a gagné 5000 habitants en dix ans. Et des prétendants aussi, au poste de maire de la ville. Car cette année, 8 candidats étaient en lice. Parmi lesquels, trois femmes et un candidat sans étiquette de 34 ans. En tête de ce premier tour,  Didier Mouly (LDVD), le maire sortant se retrouve en tête du premier tour de ces municipales avec 34,64% des voix, derrière lui, Nicolas Sainte-Cluque (LDVG) avec 23,81% des voix. 

Didier Mouly en tête 

Le maire sortant Didier Mouly (DVD) est en tête avec 34, 64% des voix : 

C'est un résultat qui est satisfaisant pour "Nouveau Narbonne" qui ne fait pas de politique qui fait que de la gestion, c'est donc mettre à une certaine distance ceux qui à ce jour ont voulu faire de la politique. Les électeurs ont mis en avant Narbonne. Pour l'instant on ne connait pas la théorie de la gauche, maintenant cinq candidats peuvent se maintenir pour le second tour, on verra leur stratégie demain ! 

Juste derrière Didier Mouly, on retrouve Nicolas Sainte-Cluque (LDVG)  avec 23,81% puis Nathalie Granier-Calvet (LDVG) avec 10,93%, Viviane Thivent (LVEC) avec 10,54%, Jean-François Daraud (LRN) avec 10,39% des voix, David Granel (LDVC)  avec 7,31% des voix puis le jeune Jordan Perello  (LDIV) avec 1,27% des voix et enfin Nathalie Delavallez (LDVG) avec 1,11% des voix. 


Retrouvez les résultats dans votre commune de Narbonne et ses alentours dans la carte ci-dessous.
 
 
 

Un front commun de la gauche pour le second tour ? 

C'est en tout cas ce qu'avait annoncé Nicolas Sainte-Cluque avant le premier tour des municipales, et ce que confirme à notre micro André Viola (PS), président du conseil départemental de l’Aude :
 

Quand j’entendais certains parler sur Narbonne, ils mettaient Nicolas Sainte-Cluque en 4ème position, au final il est second après le maire sortant. Maintenant à nous de rassembler pour l’emporter au second tour. Je crois qu’à Narbonne et Carcassonne il y a une dynamique pour nos candidats qu’il faut amplifier au second tour.
- André Viola (PS), président du conseil départemental de l’Aude


Car en 2014, Didier Mouly l'emporte de 180 voix face au maire de l'époque, le socialiste Jacques Bascou. Un cauchemar pour la gauche qui ne veut pas revivre ça. C’est pourquoi cette année, le candidat du parti socialiste a évité l'éparpillement des voix: "nous avons fait une grande ruche où plus d'une centaine de personnes ont travaillé et du coup, nous avons pu établir un programme qui sera en adéquation avec leurs attentes," explique Nicolas Sainte-Cluque, la tête de liste. 
 

Une participation à 37,36% en chute libre par rapport à 2014 


Le gouvernement a déclaré ce samedi soir, lors d'un discours prononcé par Edouard Philippe, veille du premier tour des élections municipales, le stade 3 de l'épidémie de coronavirus. Ce qui signifie que le virus circule désormais sur tout le territoire français. Le passage à ce stade 3 implique des déplacements restreints.
D'ailleurs, lors de son discours, le premier ministre a également annoncé la fermeture « jusqu’à nouvel ordre » de tous les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays ». 

En revanche, il a annoncé le maintien du premier tour des élections à condition de « respecter strictement les consignes de distanciation et de priorisation des personnes âgées et fragiles », a ajouté Edouard Philippe, en demandant « calme » et « civisme » aux Français. Un choix que les français n’ont pas compris et ont choisi de dénoncer.

Et les français ont très largement exprimé leur mécontentement et/ou leur peur. Beaucoup ne se sont pas rendus dans les bureaux de vote, faisant naître une abstention record au niveau national, mais local aussi.

A midi déjà, le taux de participation dans l'Aude affaichait une baisse par rapport aux dernières éléctions de 2014. A la fin de ce premier tour, à Narbonne le taux de participation était de 37,36%.

Elections municipales 2014 :
1er tour : 62,27%
2nd tour :  66,6 %

Elections municipales 2008 :
1er tour : 68,81 %
2nd tour : 73,40 %


 

 

Campagne inédite : Narbonne la ville la plus convoitée de l'Aude 


Avec 8 candidats en lice pour la mairie, Narbonne est la ville la plus convoitée de l'Aude.

Didier Mouly, classé divers droite, sans appartenance politique revendiquée, il est le maire sortant, et il est candidat à un deuxième mandat.
Il exclut toute possibilité d'accord aux prochaines municipales. Le maire sortant veut privilégier la démocratie participative avec la mise en place d'un référendum municipal pour "valider les grands projets du mandat". 

Face à lui sept candidats.

Au centre deux candidats se veulent également au-dessus des partis. La liste « Narbonne XXI » de David Granel et du député La République En Marche Alain Perea. Une femme également, Nathalie Granier-Calvet, ex adjointe de Didier Mouly, démissionnaire en 2016, se présente à la tête de la liste « Narbonne Génération Citoyenne ».

Nathalie Delvallez (DVG) s'est inscrite dès le début. Cette quinquagénaire, retraitée de la fonction publique hospitalière, s'est engagée dans le combat des municipales pour améliorer le quotidien des Narbonnais, loin des grands projets fastueux. Puis se déclare dans la course aux municipales, Viviane Thivent (EELV), elle est journaliste scientifique quadragénaire, dont c'est le premier engagement en politique, présente une liste soutenue par les verts. Et un programme qui repose sur deux piliers : l'écologie et le social.

A 34 ans, Jordan Perello est la plus jeune des huits têtes de liste narbonnaises. Ce juriste a fait de la lutte contre le chômage l'axe principal de son programme, qui ne donne pas dans la demi-mesure. Il promet ainsi la création de pas moins de 10 000 emplois sur son mandat.

A gauche, Nicolas Sainte-Cluque, qui lui se veut dans une démarche citoyenne. 

Le candidat du Rassemblement National, Jean-François Daraud, semblait avoir ses chances de se qualifier pour le second tour au regard des résultats du RN aux élections législatives et européennes. 

Retrouvez les résultats des élections du premier tour pour la ville de Narbonne sur le site de France Info.
 

Sur le même sujet

Les + Lus