Le projet d'éoliennes en mer au large de l'Aude lance une campagne de mesures des vents offshore

illustration / © quadran
illustration / © quadran

L'Audois Quadran Energies Marines et la société espagnole Eolos lancent en avril une campagne de mesures des vents offshore dans le cadre du projet EolMed. Il consiste en l’implantation de 4 éoliennes flottantes au large de Gruissan et de Port-la-Nouvelle, à environ 18km des côtes de l'Aude.

Par Fabrice Dubault

Dans le cadre d'un appel d'offres concurrentiel, Quadran Energies Marines a choisi Eolos Floating Lidar Solutions, le spécialiste espagnol du lidar flottant, comme fournisseur pour mener une campagne de mesures du vent et de la mer. Cette étude commencera au mois d’avril 2018 et doit durer un an.

Eolos, avec son Lidar flottant FLS200, une bouée flottante très robuste, destiné à l'industrie offshore, assure avec une grande précision les mesures liées au vent.

Cette campagne de mesures in situ est une phase déterminante du projet EolMed. Elle permettra de connaître avec précision le potentiel de production énergétique des éoliennes.
Les résultats détermineront aussi les lieux d'implantation de quatre éoliennes flottantes au large de Gruissan et de Port-la-Nouvelle. Elles seront ancrées entre 15 et 20km du rivage. La mise en service est prévue en 2020.

Deux objectifs scientifiques sont visés :
  • mesurer les vents à des altitudes de plus de 200 mètres au-dessus du niveau de la mer
  • calculer les mouvements des vagues et des courants jusqu’à 300 mètres de profondeur

Olivier Guiraud, Directeur général de Quadran Energies Marines, explique son choix : "Eolos s'est démarqué parmi les fournisseurs pour leur flexibilité, leur équipe dévouée et concentrée, et leur solide expérience dans des zones géographiques similaires".

La bouée Lidar de mesure des vents - archives / © eolos
La bouée Lidar de mesure des vents - archives / © eolos

Afin de mesurer de manière fiable les vents marins, Eolos Solutions propose une technologie particulière qui est celle du Lidar Flottant.
Ce lidar permet d'effectuer des mesures de vent dans les conditions les plus extrêmes et ce à n’importe quel endroit en mer.

La mise à l’eau du Lidar flottant est prévue pour le mois d’avril, au sein-même de la zone d’implantation des futures éoliennes.


A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : les parents en colère face à la hausse du prix des transports scolaires

Les + Lus