Aveyron : elles manifestent pour accoucher à Decazeville

La maternité de Decazeville dans l'Aveyron est fermée depuis le décès d'une mère et de son enfant au cours d'un accouchement en octobre dernier. Une trentaine de femmes enceintes ont depuis créé un collectif pour demander sa réouverture. Elles ont manifesté ce samedi devant le centre hospitalier. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Nous voulons accoucher à Decazeville". Leur revendication est claire et c'est aussi le nom du collectif qu'elles ont créé pour se faire entendre. Pour ces futures mamans de Decazeville, pas question d'accoucher dans une autre maternité. Mais depuis la nuit du 5 au 6 octobre 2016, l'établissement est fermé : une maman et son bébé y sont morts au cours d'un accouchement. Une information judiciaire a été ouverte et fin décembre, l'Agence régionale de santé (ARS) a prolongé de six mois supplémentaires la suspension d'activité de la maternité, "en raison de risques graves pour la sécurité". 
Pendant cette période, la prise en charge des accouchements est assurée par les établissements hospitaliers les plus proches : Rodez, Villefranche-de-Rouergue et Aurillac mais plusieurs mamans ont déjà accouché aux urgences de Decazeville. Une situation qui ne peut durer pour le collectif qui réclame la réouverture de l'établissement et a manifesté ce samedi au centre hospitalier de la ville pour se faire entendre. Avant une nouvelle mobilisation le 28 janvier prochain où ses futures mamans participeront à une grande manifestation à l'appel du collectif "Tous ensemble pour l'hôpital".

Voyez le reportage d'Eric Marlot / Jean-Pierre Jauze :

Dans la nuit du 5 au 6 octobre 2016, au cours d'un accouchement une maman et son bébé mouraient à la maternité de Decazeville. Depuis, l'établissement ne peut plus pratiquer d'accouchement. Une trentaine de femmes enceintes ont créé un collectif pour demander sa réouverture. Elles étaient cet après-midi au centre hospitalier de Decazeville pour porter leur message.