Coronavirus : 5 résidents décédés 1 semaine après la découverte d'un cluster dans un EHPAD d'Aveyron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Delphine Gerard
© Mathilde De Flamesnil/ FTV

Après la détection d'un cluster au sein d'un EHPAD de Séverac d'Aveyron il y a une semaine, 5 résidents sont décédés. 4 autres sont hospitalisés. Une cinquantaine de résidents et 20 salariés sont positifs au Covid-19. Une situation inédite, qui inquiète certains professionnels de santé.

Après la détection d'un cluster en fin de semaine dernière au sein de l'EHPAD Gloriande de Séverac d'Aveyron, l'épidémie a causé ce dimanche 13 septembre la mort d'un cinquième résident. En une semaine, la situation s'est aggravée au sein de la structure, qui accueille 75 personnes agées. 53 résidents ont été testé positifs au Covid-19, de même que 20 salariés sur les 58 que compte l'établissement. Quatre résidents étaient hospitalisés ce samedi, dont une en réanimation.

Ce samedi, après le quatrième décès, l'Agence Régionale de Santé a communiqué que les familles avaient été autorisées à venir dire au revoir à leurs proches "chaque fois que cela a été possible".
L'ARS explique également que les résidents sont tous confinés dans leur chambre, "une surveillance étroite de l'évolution de leur état de santé est opérée par le personnel soignant et de service", précise t-elle.

La Préfecture a annoncé la mise en place d'un renfort en soins infirmiers, ainsi que la mobilisation de la protection civile dès ce week-end (4 personnes sur place selon l'ARS). Une plateforme de mobilisation des volontaires (Renfort RH) sur le territoire national a aussi été activée. L'UDSMA (Mutualité Française Aveyron) et Palliance12 ont également été sollicitée.

"Nous n'avons plus de médecins ni d'infirmiers"


"La situation est très difficile et très compliquée", déplore Alain Vieillescazes, président de l'Ordre des médecins de l'Aveyron. "Il n'y a aucune possibilité d'isoler les patients, on peut donc considérer qu'ils seront tous touchés".
Une situation inédite qui inquiète le représentant de l'Ordre : "aujourd'hui, nous n'avons plus de médecins, ni d'infirmiers", les 3 médecins de la commune étant malades.

Des équipes "courageuses, mais épuisées"


Un appel a été lancé à tous les infirmiers du canton. De son côté, l'ARS précise ce samedi  que "des médecins de secteur ont été mobilisés pour venir en appui et un renfort en aides-soignants devrait parvenir dans les prochains jours avec l'aide des établissements sanitaires et médicaux sociaux de proximité."
La mairie de Séverac d'Aveyron s'est félicitée de la décision : "Nous faisons notre possible depuis dimanche dernier pour que notre situation soit prise en compte à sa juste mesure par les autorités. Nous sommes enfin entendus avec l'arrivée de nouveaux personnels professionnels de santé en soutien aux équipes courageuses mais épuisées".

"Les patients doivent avoir accès aux soins hospitaliers"


Mais selon le représentant de l'ordre, ce cluster pose la question de l'accès aux soins. "L'hôpital de Rodez n'a pas les capacités d'accueillir tous ces patients", s'inquiète Alain Vieillescazes.
"Il aurait fallu s'armer, donner une orientation (...) Ça n'est pas normal, les patients doivent avoir accès aux soins hospitaliers, même en cas de crise sanitaire."
Il dit avoir alerté sur ce point les autorités, déjà en mars, sans toutefois avoir été entendu. L'inquiétude ne retombe pas pour lui, et d'autres professionnels de santé avec qui il a échangé.
"On le sait maintenant, les dégradations de l'état de santé peuvent se déclarer au 8ème et 9ème jour. On y arrive ce week-end."

Un élan de solidarité 

Outre son inscription sur une plateforme de mobilisation des volontaires (Renfort RH), qui fait appel à des étudiants, des professionnels actifs ou retraités pour aider aux renforts d'effectifs, les habitants de la commune se sont aussi mobilisés.
La mairie a lancé une réserve citoyenne, aujourd'hui forte d'une trentaine de personnes, dont une partie déjà opérationnelle, pour préparer par exemple les plateaux repas des résidents. "Les bénévoles sont déployés en soutien aux personnels professionnels de l'EHPAD, dans le plus grand respect des protocoles. Les bénévoles ne seront bien évidemment pas en contact direct avec les malades. "

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.