• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un plan de reboisement pour réduire les congères dans l'Aubrac

Les congères envahissent rapidement les routes du Parc naturel de l'Aubrac. / © S.Karama / F3 Occitanie
Les congères envahissent rapidement les routes du Parc naturel de l'Aubrac. / © S.Karama / F3 Occitanie

Dans le Parc Naturel de l'Aubrac, le vent et la neige empêchent souvent les automobilistes de circuler. Pour palier à ce problème, des bandes boisées ont été installées il y a cinquante ans. Mais aujourd'hui elles sont vieillissantes et doivent être remplacées. 

Par Margaux Dubieilh

C'est un calvaire pour les automobilistes de l'Aveyron. Dans l'Aubrac, les congères envahissent les routes et mettent énormément de temps à partir. La faute à un vent fort et continu qui souffle sur le plateau. 
 

Nuit d'enfer

Certains se rappeleront la nuit terrible qu'ils ont vécu sur l'Aubrac entre le 29 et le 30 janvier de cette année : suite au passage de la tempête Gabriel, nombre d'entre eux se sont retrouvés coincés entre Laguiole et le Cantal, sur la départementale 921. Ils avaient fait face à des rafales allant jusqu'à 169 km/h. 
 


Replanter les bandes boisées

Heureusement, une centaine de kilomètres de bandes boisées permet de protéger les axes routiers de ces envahissants ammoncellements de neige. Mais pour les gardes forestiers du parc, la vieillesse des arbres plantés il y a cinquante ans pose problème, comme l'explique Dorian Cablat : 

Leur état est dégradé, ces peuplements sont dépérissants et ne répondent plus à leur fonction première, puisque le vent peut passer au travers.

Il est donc prévu de reboiser ces bandes dans les plus brefs délais, afin que les arbres puissent protéger les routes du vent. Les automobilistes devraient ainsi pouvoir traverser l'Aubrac avec moins de difficultés, et en profiter pour admirer ses paysages magnifiques. 
 

Un plan de reboisement pour réduire les congères dans l'Aubrac
Interviewés : Dorian Cablat, chargé de mission au parc régional de l'Aubrac / André Valadier, président du parc régional de l'Aubrac - J.Reix/S.Karama/L.Dartiguelongue

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus