Cet article date de plus de 8 ans

Baillargues : le maire joue la carte humoristique pour se moquer de la Gazette

Jean-Luc Meissonnier vient d'envoyer ses voeux. Sur la carte comme sur l'enveloppe, le maire de Baillargues tourne en dérision l'enquête de La Gazette sur la façon dont il échappe aux impôts locaux depuis des années.
"Après les contes d'Andersen commandez-moi les contes de la gazouille"
"Après les contes d'Andersen commandez-moi les contes de la gazouille" © Mairie de Baillargues
En juillet dernier, la Gazette avait révélé que le maire de Baillargues ne payait pas d'impôts locaux depuis plus de 5 ans sous prétexte qu'il vivait dans des mobil-home en attendant la fin de la construction d'une énorme villa en bord de l'autoroute A 9. Jean Luc Meissonnier a décidé de poursuivre l'auteur de l'article en diffamation.
Depuis lors, l'affaire fait jaser dans cette petite commune chic de l'Hérault. Le maire a décidé d'évoquer cette polémique avec humour dans sa carte de voeux. La rédaction de France 3 Languedoc Roussillon en a reçu un exemplaire ce vendredi matin.

Un dessin sur l'enveloppe
Un dessin sur l'enveloppe © Mairie de baillargues


La carte est  signée au dos "le maire de Baillargues et son conseil municipal vous souhaitent une bonne et heureuse année 2013". Joint par téléphone, le socialiste José Martinez  se dit choqué par cette initiative qui n'a pas été présentée ni validée en conseil municipal. Le chef de file de l'opposition s'oppose à cette démarche contre la liberté de la presse. La carte vise directement la Gazette et l'auteur du premier article où l'affaire des impôts impayés fut révélée. 

En 2012 le maire fait du camping, en 2013 il a construit.
En 2012 le maire fait du camping, en 2013 il a construit. © Mairie de Baillargues


On ignore encore à qui et à combien d'exemplaire la carte a été envoyée car pour l'heure, le maire de Baillargues n'a pu être joint.
L'affaire des impôts impayés avait rebondi dans les colonnes de Midi Libre la semaine dernière, car une association a décidé d'alerter le préfet sur les pratiques du maire en terme d'urbanisme. A suivre...



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique politique médias