Bâtir avec le facteur “eau” : un enjeu pour le Languedoc-Roussillon

A Montpellier, le quartier Malbosc avec son grand bassin de rétention est un bon exemple d'urbanisme refléchi. / © F3 LR
A Montpellier, le quartier Malbosc avec son grand bassin de rétention est un bon exemple d'urbanisme refléchi. / © F3 LR

Comment concilier urbanisme, inondations et sécheresse ? Un défi incontournable en Languedoc-Roussillon où les épisodes de pluies violentes et de pénuries d'eau se succèdent. L'Agence de l'eau a lancé un appel à projet. En jeu, la "désimperméabilisation" des sols et la récupération des eaux.

Par Sylvie Bonnet


En construisant des zones d'habitation de plus en plus denses, le Languedoc-Roussillon se trouve confronté à un double défi. 
  • Premier défi : comment empêcher que la bétonisation n'imperméabilise trop les sols et n'entraîne des inondations diluviennes en cas d'épisode cévenol ?
  • Deuxième défi : comment récupérer cette eau en surplus qui devient si précieuse en période de sécheresse ?
Si les chartes de construction intègrent de plus en plus la nécessité de bassins de rétention et de canaux d'écoulements des eaux de pluies, peu de projets prenaient en compte, jusqu'à récemment, le caractère rare et précieux de l'eau. C'est pour cela que l'Agence de l'eau est dorénavant chargée d'un appel à projet sur le Languedoc-Roussillon.

Plus de 2,5 millions d'euros pour soutenir les projets innovants

c'est la somme distribuée l'an dernier par l'Agence de l'eau en Languedoc-Roussillon  pour la réalisation de projets de désimperméabilisation des sols ou de récupération des eaux. Parmi les bénéficiaires, des collectivités locales ou des entreprises privées. C'est ainsi qu'a été financé en partie un système de récupération des eaux de pluies sur le quai du bassin du Midi dans le port de Sète,  Idem pour un projet de désimperméabilisation des sols dans l'écoquartier Hoch, à Nîmes. Enfin, l'agence a salué un projet de transformation de sablière en "jardin de pluie" à Bram, dans l'Aude.

Cette année, ce sont 15 millions d'euros qui seront distribués aux meilleurs projets dans tout le bassin méditerranéen.

Le dossier de Florent Hertman et Guy Spica
Urbanisme et eaux de pluie.
Le dossier de Florent Hertmann et Guy Spica.



Sur le même sujet

Les + Lus