Confinement : les plaisanciers restent à quai, le Canal du Midi lance sa marque

Fortement impacté par le confinement, le Canal du Midi prépare l'été et lance sa marque, assortie d'événements culturels et festifs. tandis que les plaisanciers confinent à bord. 

Péniche sur le Canal du Midi
Péniche sur le Canal du Midi © MaxPPP

Quelques plaisanciers ont choisi de confiner à bord de leur bateau dans l'un des ports du Canal du Midi. C'est le cas au Somail,  un port près de Narbonne dans l'Aude, où une dizaine de bateaux sont accostés le temps du confinement. Contrairement à ce qu'il a été écrit dans la presse, ces bateaux sont soumis aux mêmes règles de confinement et ne peuvent pas se déplacer au fil de l'eau. Ils peuvent juste se déplacer jusqu'à 10 km autour de leur point d'accostage au moment du confinement. 

Si un plaisancier a élu son domicile principal sur un bateau, son domicile est donc son lieu de stationnement, son port, son quai ou son aire de stationnement. En conséquence, les déplacements ne peuvent s’effectuer que selon les règles prescrites par le décret en vigueur et plus précisément dans un rayon de 10 kilomètres ou dans un périmètre de 30 km.  Par ailleurs, si le plaisancier considère son bateau comme une résidence secondaire, il ne peut s'y rendre uniquement que s'il se trouve dans un rayon de 10 km de son domicile principal.

Voies Navigables de France

 

Seules les attestations de déplacements pour motifs impérieux, que l'on soit particulier ou professionnel, peuvent justifier d'un déplacement au-delà de 30 km, le plus souvent pour des besoins de réparations ou d'entretien du bateau. Dans ce cas, il faut adresser une demande aux Voies Navigables de France qui peut alors faire ouvrir les écluses aux plaisanciers.  

 

Le canal du Midi, de Sète à Toulouse
Le canal du Midi, de Sète à Toulouse © VNF

Une saison difficile 

A ce jour, les loueurs de bateaux sont fermés et les bateaux promenade ne reprendront leur saison qu'à la fin du confinement. 

Chaque année, le Canal du Midi accueille environ 70 000 touristes, selon les chiffres de la CCI Occitanie.

Mais pour le cru 2020, la saison a été plus difficile. Les consignes sanitaires en vigueur ont eu une influence sur le comportement des vacanciers, qui ont été moins nombreux à fouler le ponton des bateaux de croisière et de location.

Pour contrer ces pertes touristiques et relancer l'économie fluviale, une marque "Canal du Midi " voit le jour et prépare l'été.  

Une marque " Canal du Midi " 

Le Canal du Midi contribue à l’attractivité des territoires, c’est pourquoi une gouvernance partenariale a été mise en place avec l'installation en juin 2016 d’un « Comité de Bien » rassemblant les acteurs institutionnels et les représentants des socio-professionnels. 

Ce "Comité de Bien " lance la marque "Canal du Midi ".  Cette marque institutionnelle pour le Canal du Midi est devenue une nécessité pour mieux faire connaître et valoriser les actions menées tout au long du canal dans les territoires traversés.

 Le Canal du Midi appartient au patrimoine de l’Humanité, c’est un monument national fruit d’une histoire commune qu’il convient de mieux faire connaître. C’est à la fois un site architectural, patrimonial, scientifique et technique unique, issue de la volonté de Louis XIV d’aménager le territoire. Nous célébrons le 340e anniversaire de la mort de son concepteur, Pierre-Paul Riquet, de sa première mise en navigation, mais aussi des 25 ans de son inscription par l’UNESCO.

Étienne Guyot, Préfet d'Occitanie

 

Le tourisme fluviale est à l'arrêt avec le confinement
Le tourisme fluviale est à l'arrêt avec le confinement © MaxPPP

 

 " Cette histoire nous oblige et tous les partenaires concernés (acteurs institutionnels, associations, socio-professionnels), réunis au sein du Comité de Bien,  a élaboré le plan de gestion, que je viens d’approuver. C’est notre feuille de route et notre ambition partagée de valorisation du canal aux plans historique, environnemental, paysager, touristique et économique, " poursuit le Préfet dans un communiqué . 

 

Des événements gratuits 

Un sondage réalisé en octobre 2020 auprès des socio-professionnels a montré que 81 % de ceux-ci estiment que la notoriété et l’image du canal sont un élément indispensable ou un atout pour leur activité.

Le lancement de la marque est prévu pour l’été 2021, afin de faire profiter les territoires et les professionnels de la dynamique créée par la marque, dans le contexte d’une situation culturelle et touristique difficile. 

 

L'objectif de la marque est de mieux communiquer et de donner une identité au Canal du Midi. Il s'agit de relier les initiatives. Il y a un fort potentiel, c'est un emblème de l'Occitanie, mais il est encore méconnu. Le rôle de la marque est de révéler,  faire vivre le Canal et fédérer les acteurs avec une identité graphique, un site et de la médiation culturelle.

Evelyne Sanchis , Patrimoine et Culture VNF

 

 

Le "Comité de Bien " lance donc une série d'événements le long du Canal du Midi pour cet été, avec notamment 3 escales festives et culturelles : 

 - une première Escale le 23 juillet au bassin de Saint-Ferréol, sur le thème : « Le canal, un ouvrage scientifique, technique, et patrimonial »

-  une deuxième Escale le 7 août à Villesèquelande, sur le thème : « Le canal, histoire, paysages et territoires »

- une troisième Escale le 20 août à Marseillan (site des Onglous) sur le thème : « Nature authentique et préservée du canal »

Les escales se veulent populaires et attachées au territoire : elles seront gratuites pour permettre la participation du
plus grand nombre, dans le respect des contraintes sanitaires.

 

Un plan pour l'avenir 

Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie,  a signé le 17 mars 2021 l’arrêté préfectoral approuvant le premier plan de gestion UNESCO du canal du Midi. Le but : préserver et développer ce site, classé au Patrimoine mondial. 

Platanes abattus, manque d'eau en raison de la sécheresse. Le Canal du Midi n'a pas échappé au cours des dernières années  aux problèmes à répétition. Les gestionnaires (quatre départements, Région, 16 intercommunalités et Voies Navigables de France) de cet ouvrage, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, se sont mis d'accord sur une "feuille de route" afin de mieux se coordonner et de se doter des outils nécessaires à la protection et à la valorisation du canal. 

La Région Occitanie, VNF et les quatre départements (Aude, Haute-Garonne, Hérault et Tarn) se sont engagé  à verser 55 millions d'euros d'y parvenir. Une somme à laquelle il faut rajouter 88,5 millions prévus depuis 2017. 

Avec quelques enjeux majeurs pour les années à venir : 

- La gestion de l’eau : le changement climatique entraîne des modifications sur le régime des pluies. Elles
sont plus intenses en hiver, et plus rares en été. Les ressources en eau du canal doivent donc être optimisées pour assurer la pérennité de la navigation.

-  La maîtrise de la qualité paysagère dans les zones urbanisées : le canal du Midi doit être pleinement intégré dans les documents d’urbanisme, pour concilier aménagement des territoires et qualité des paysages du canal du Midi.

-  La coordination des projets : la gouvernance du canal du Midi fait intervenir de nombreux partenaires, et est complexe. La coordination et le portage de projets communs sont déjà une réalité, mais ils nécessitent d’être renforcés.

Au total, 13 objectifs stratégiques et 33 actions pour les années 2021-2027 seront mises en place. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canal du midi environnement confinement : envie d'évasion santé société