Coupures de courant dans l'Hérault et les Pyrénées-Orientales

Enedis a rétabli le courant à Perpignan dans la journée. / © BELPRESS / MaxPPP
Enedis a rétabli le courant à Perpignan dans la journée. / © BELPRESS / MaxPPP

Des coupures de courant ont eu lieu à Perpignan et dans l'Hérault, touchant plus de 5 000 foyers ce mardi et mercredi 11 décembre. Si les actes de mardi ont été revendiqués par la CGT, dans le cadre de la réforme des retraites, l'intersyndicale n'a pas encore communiqué pour celles de mercredi.

Par Victor Lengronne

"Un acte de malveillance." Voici comment François-Xavier de Boutray, directeur territorial d'Enedis Aude - Pyrénées-Orientales, a qualifié le problème sur le réseau qui a privé d'électricité quelque 5 000 foyers à Perpignan, mardi 10 décembre toute la matinée. La mairie et la préfecture, de nombreux commerces et habitations ont été touchées à partir de 6h30.
 


Le rétablissement du courant a été retardé par la grève contre la réforme des retraites. "Nos équipes se sont mobilisées mais ont été ralenties dans leur action par l'occupation de notre site par des grévistes", a poursuivi le dirigeant. Conséquence, ces équipes opéraient en nombre limité. La situation est redevenue "normale" en début d'après-midi. 
 
Dans un bureau du centre de Perpignan, 9h : écran noir et éclairage à la bougie - 10/12/2019 / © FTV
Dans un bureau du centre de Perpignan, 9h : écran noir et éclairage à la bougie - 10/12/2019 / © FTV
 

Panne de courant à Montpellier et dans l'Hérault


La CGT a revendiqué cet acte, tout comme à Montpellier, également touché par des coupures de courant. "C'était prévu de reprendre en main l'outil de travail", nous a expliqué Serge Ragazzacci, secrétaire départemental CGT Hérault. Des militants CGT auraient désactivé l'alimentation sur des postes de la zone commerciale Tournezy et dans les locaux de France Bleu Hérault. Le centre municipal de Béziers a été touché. La base éolienne de Frontignan et un laboratoire à Lodève, aussi.
 

Une plainte va être déposée


Le directeur territorial d'Enedis, basé à Perpignan, ne compte pas s'arrêter là. "Enedis condamne ces actes. Nous allons porter plainte", a confié Boutray, qui ne connaît pas exactement les dégâts provoqués à plus long terme. 
 

1 000 foyers touchés mercredi


Bis repetita ce mercredi 11 décembre. A Perpignan, vers 5h30, la zone commerciale Agrosud, le chemin Fauceille et le cinéma Méga Castillet ont été touchés selon France Bleu Roussillon. Ensuite, les communes de Barcarès (quelque 650 foyers touchés) et d'Argelès, en partie, ont été plongées dans le noir jusqu'à 8 heures. La zone commerciale Cap Roussillon, à Claira, n'a pas non plus été épargnée. Au total, 1 000 foyers touchés. La CGT n'a pas revendiqué ces coupures de courant.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus