Course poursuite sur l'A9 : un chef d'entreprise roule à 250 km/h pour échapper aux gendarmes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Bris

La course poursuite s'est déroulée pendant 40 kilomètres sur l'A9, depuis l'Est de Montpellier dans le Gard, jusqu'à Fabrègues, dans l'Hérault. Par miracle, personne n'a été blessé. Le chauffard, un chef d'entreprise vosgien a été flashé à 250 km/h.

L'excès de vitesse a d'abord été été constaté lundi soir sur l'A9, à hauteur de Gallargues-le-Montueux, dans le Gard. Au volant de sa Mercedes, le sexagénaire roulait à 170 km/h.

En apercevant la puissante Renault Mégane des gendarmes, le conducteur accélère et fonce vers Montpellier. L'équipage de la Brigade rapide d'intervention (BRI) se met en chasse. Dans sa fuite, le vosgien monte à 250 km/h et passe à cette vitesse dans la zone de travaux de l'autoroute, pourtant limitée à 90. Par chance, ni lui ni ses poursuivants n'ont percuté d'autres automobilistes.

Interpellé à Fabrègues, dans Hérault, il sera placé en garde à vue dans le Gard par les gendarmes, puis remis en liberté après interrogatoire. Ce chef d'entreprise sera convoqué au tribunal correctionnel de Nîmes en septembre pour refus d'obtempérer et excès de vitesse.

En attendant, sa voiture d'une valeur de 110 000 €, a été placée en fourrière.

Selon midilibre.fr, le sexagénaire a pris la fuite car il a eu peur de perdre trois points sur son permis. Le fait de rouler à 50 km/h au dessus de la vitesse autorisée risque de lui coûter bien plus cher.

 

durée de la vidéo: 01 min 02
Chauffard sur l'A9 : le récit du gendarme Franck Dufour, adjudant-chef