• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La délinquance dans l'Hérault : en baisse mais peut mieux faire

Illustration / © Maxppp
Illustration / © Maxppp

La préfecture de l'Hérault a dévoilé ce matin les chiffres de la délinquance pour 2015, mais aussi pour la période 2011-2015, basés sur les résultats des nouveaux logiciels de rédaction des plaintes de la police et de la gendarmerie. Des résultats encourageants, mais encore à améliorer. Le détail.

Par Valérie Luxey

Des chiffres encourageants, mais contrastés : c'est ce qu'il ressort du bilan de la lutte contre la délinquance dévoilé ce lundi par la préfecture de l'Hérault. Des données recueillies à l'aune des nouveaux logiciels de rédaction des plaintes de la police et de la gendarmerie. Elles varient selon la période observée : la seule année 2015 ou les années 2011-2015. En voici le détail.

Les atteintes aux biens à la baisse

Que se soit en 2015 (- 5,5%) ou entre 2011 et 2015 (- 9,57%), les atteintes aux biens sont en baisse dans l'Hérault. Une tendance qui se confirme aussi pour les destructions et dégradations de véhicules privés (- 6% en 2015).
© F3 LR
© F3 LR

Les infractions économiques et financières : une évolution disparate

En 2015, les infractions économiques et financières progressent de 1,04% dans l'Hérault, mais elles ont diminué de 6,93% entre 2011 et 2015. Une baisse particulièrement marquée l'an dernier pour la fraude fiscale et le marchandage et le prêt de main d'oeuvre, alors que la palme de la progression revient à la fausse monnaie.
 / © F3 LR
/ © F3 LR

Les violences aux personnes en forte hausse

Les atteintes à l'intégrité physique bondissent de 7% en 2015 et de 30,59% entre 2011 et 2015 dans l'Hérault. Des chiffres sans doute à coreller avec les campagnes de sensibilisation qui encouragent les signalements de situations de violence, notamment dans la sphère familiale. Les violences sexuelles, notamment, augmentent de 6,82%. En revanche, les violences physiques crapuleuses diminuent.
 / © F3 LR
/ © F3 LR

Le bilan de l'état d'urgence

Dans l'Hérault, l'entrée en vigueur de l'état d'urgence a conduit à 89 perquisitions administratives et 19 assignations à résidence dans l'Hérault en 2015. Une cellule de suivi du dispositif de prévention de la radicalisation a également été mise en place, sous l'autorité du préfet. Elle s'appuie sur des psychologues et des éducateurs spécialisés. 
 / © F3 LR
/ © F3 LR

Les atteintes aux biens représentent 74,72% de la délinquance héraultaise, les atteintes volontaires à l'intégrité physique 16,53% et les escroqueries et infractions assimilées 8,75%.

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus