Fête de la musique : Levée du couvre-feu et port du masque assoupli mais un rendez-vous sous restrictions à Toulouse

La fête de la musique, à déambuler dans les rues au gré des envies musicales, n'aura pas lieu. Devant l’ampleur des restrictions, certaines communes dont Toulouse ont tout bonnement préféré jeter l’éponge. Nous faisons le point pour vous sur ce qui est annulé et ce qui est autorisé.

La fête de la musique, au sens où on l'entend habituellement, n'aura pas lieu cette année. À Toulouse, le concert place du Capitole est annulé et les groupes de musiciens "spontanés" dans les rues sont interdits.
La fête de la musique, au sens où on l'entend habituellement, n'aura pas lieu cette année. À Toulouse, le concert place du Capitole est annulé et les groupes de musiciens "spontanés" dans les rues sont interdits. © Jean-Philippe Ksiazek / AFP

Depuis sa création en 1982, la fête de la musique s’est imposée comme un événement incontournable de la vie musicale française, et même internationale puisqu’elle est désormais organisée dans plus de 120 pays à travers le monde. En 2020, elle ne pouvait avoir lieu en raison de la crise sanitaire. Ce 21 juin 2021 ne ressemblera pas non plus à la dernière fête de la musique qui eu lieu en 2019.

ll n’y aura pas de gros concerts comme les années précédentes ni de groupes de musiciens dans les rues. Si nous allons vers une levée progressive des restrictions, tout n’est pas redevenu « comme avant ».

Certes le couvre-feu, récemment passé à 23 heures, est levé à partir de dimanche 20 juin. Par ailleurs, le port du masque n’est plus obligatoire en extérieur sauf dans certaines circonstances comme les regroupements, les stades ou les transports en commun comme l’a indiqué le Premier ministre Jean Castex le 17 juin dernier : “A l’extérieur, le port du masque sera obligatoire lorsque l’on se retrouve dans un lieu bondé, une file d’attente, sur un marché ou encore dans les tribunes d’un stade”.

Pas de concert place du Capitole

À Toulouse, le grand concert annuel place du Capitole est annulé. Johnny Dunal, en charge de l’évenementiel à la mairie de Toulouse s’est exprimé sur le sujet : «Porter une manifestation comme la fête de la musique en ce moment est trop contraignant et trop restrictif et donc trop élitiste pour une fête qui est censée être populaire ».

Une fête de la musique sans musiciens, cela semble en effet un peu antinomique. Point de concert au Capitole mais en guise de cadeau de consolation, la préfecture de Haute-Garonne propose toutefois de fêter le passage à l'été avec un concert de musique classique, organisé dans la cour d'honneur de la préfecture, concert qui rend hommage à la liberté...

"À bout de souffle" interprètera les œuvres littéraires de Marivaux, Rousseau, Danton, Voltaire, Olympe de Gouges, Bayle, Diderot et Kant, en musique sur les airs de Charpentier, Rameau et Gossec. Si l'entrée est gratuite, les places sont toutefois limitées. Si vous êtes intéressé(e)s, pensez à vous inscrire en ligne avant le lundi 21 juin 10h.

Pas de prestation musicale « spontanée » en plein air

Si le 21 juin rime habituellement avec concerts improvisés, ils ne seront pas au programme cette année.
Habituellement c’est la préfecture qui donne le "La" concernant les autorisations d’occupation du domaine public. Cette année, aucune autorisation n’a été délivrée par la préfécture ni la mairie de Toulouse, les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique étant interdits selon les directives gouvernementales assez strictes.

La ministre de la culture Roselyne Bachelot avait expliqué dans un communiqué de presse que "l'un des principes fondateurs de la fête de la musique est la spontanéité, ce qui rend l’édition 2021 particulièrement complexe à organiser. Elle devra en effet être adaptée à la situation sanitaire actuelle, afin de préserver la sécurité de toutes et de tous, tout en s’inscrivant dans la démarche de reprise des activités culturelles".

Pas de concerts amateurs sur l’espace public donc. Seuls les concerts en « configuration assise » seront autorisés.

Le protocole dans les bars et restaurants

Dans les lieux clos, comme les bars, les concerts assis seront autorisés comme l’a indiqué la ministre de la culture, Roselyne Bachelot. La configuration assise permet d’éviter les attroupements et de pouvoir gérer les flux de personnes plus aisément.

La jauge maximale autorisée pour les ERP (Etablissements Recevant du Public) en salle ou en plein air sera de 65 % de la jauge sécurité incendie, dans la limite de 5.000 personnes.

Le pass sanitaire sera exigé pour tout ERP accueillant plus de 1.000 spectateurs. Et rappelons le, en intérieur, le masque reste obligatoire et le respect des distanciations physiques toujours de mise.

Pour les restaurants, débits de boissons et établissements flottants, l'ouverture est autorisée en terrasse (assis) avec une jauge à 100 % et en intérieur avec une jauge de 50 %, avec une distanciation adaptée et un nombre maximum de 6 personnes par table.

Certains bars et restaurants toulousains proposeront donc des évènements musicaux mais soumis à un protocole drastique et avec places limitées, les réservations sont donc vivement conseillées.

Une décision gouvernementale stricte qui fait réagir les professionels

Philippe Belot, président de l'UMIH31 (Union des métiers et des industries hôtelières de la Haute-Garonne), réagissait ce jour sur le plateau de France 3 Occitanie : "On ne peut pas refuser l’aumône qu’on nous donne mais on ne peut pas être satisfait non plus. On voit que les choses arrivent sans cohérence depuis le début de la crise sanitaire. Il y a encore une semaine, on ne pouvait rien faire et quatre jours avant les élections, le gouvernement lâche du leste ! Ce que cache cette mesure, c’est que c’est une mesure politique ! Changer les règles quelques jours avant ne laisse évidemment aucun temps pour se préparer. Dans les discothèques en revanche, la proximité ne posera aucun problème !"

Vous pouvez retrouver ici le protocole de la fête de la musique sur le site du gouvernement et contacter votre municipalité pour votre ce qui est organisé ou non sur votre commune.
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie fête de la musique culture musique événements sorties et loisirs covid-19 santé société