Finances de la Région Occitanie : Carole Delga répond à la cour des comptes

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Le 24 septembre dernier, dans son rapport 2019 des finances publiques, la cour des comptes a épinglé la région Occitanie pour mauvaise gestion après la fusion des régions. Ce lundi Carole Delga réplique. La présidente de région publie tous les chiffres officiels pour faire cesser la polémique. 

Par Claire Sardain

La région Occitanie classée parmi les mauvais élèves après la fusion des Régions, le rapport de la cour des comptes publié fin septembre laisse un goût amer parmi les élus de la Région. 
Hausse des coûts, endettement, autant d'accusation que la présidente de la Région Occitanie a toujours réfuté. Ce lundi, pour mettre fin à la polémique engendrée par ce rapport, elle livre tous les chiffres officiels point par point. 

Les dépenses de fonctionnement

En septembre, la cour des comptes pointait le doigt sur des dépenses de fonctionnement en augmentation de 11,7% entre 2015 et 2018. 
En cause entre autre, la hausse des rémunérations de personnels, dont des élus. 


Carole Delga rappelle, que dans son rapport, la cour des comptes avait également pris en compte dans ces dépenses, le budget de fonctionnement du fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), en forte augmentaion en 2017.
Ce qui n'était pas le cas pour toutes les régions. 

Hors FEADER, l’évolution de la dépense de fonctionnement est donc de 5,7% sur la période, soit 1,9% par an.
Et si l'on retire les transferts de compétences décidés par l’Etat, l’évolution des dépenses de fonctionnement tombe à + 0,9% par an, soit bien en-dessous de l'inflation de 1,8 % par an. 

La région Occitanie se placerait même au 5ème rang des régions les plus économes de France.
 
Dépenses de fonctionnement par habitant
Dépenses de fonctionnement par habitant

Je ne veux plus avoir à me justifier en raison de chiffres erronés ou mal interprétés du fait de problèmes d’écriture comptable. 

avait affirmé Carole Delga fin octobre après avoir envoyé un courrier au Ministre de l'action et des comptes publics Gérald Darmanin. 
 

Emploi et formation professionnelle

Dans ce domaine la région veut rappeler qu'elle a fait le choix de l'emploi avec le soutien de plus de 8000 entreprises. Idem pour la formation professionelle avec un budget en hausse. Et les résultats sont là. Grâce à son action en faveur des entreprises et de la formation professionnelle, la Région Occitanie enregistre une baisse du chômage plus rapide que la moyenne nationale avec une baisse de 1,8% en 6 ans. 
 

L'endettement et l'investissement  

Contrairement à ce qu'affirmait le bilan de la cour des comptes, la région Occitanie refuse d'être classée parmi les régions les plus endettées de France. 
En Occitanie, la dette a bondi de 27,7% depuis 2015. Mais Carole Delga précise que la région autofinance 80% de ses investissements. 
Reste donc 20% empruntés mais avec une capacité de remboursement de 4 ans, ce qui est supérieur à la moyenne nationale de 4,9 années. 
Cette situation place l'Occitanie parmi les 6 régions les moins endettées de France.
 


Hors dette, la Région Occitanie est même la première Région de France pour ses investissements, avec 159 € par an et par habitant, contre 134 € pour la moyenne des autres Régions. 


Les économies de la Région 

Enfin, Carole Delga rappelle que dans notre Région, les économies servent à soutenir le pouvoir d'achat des habitants.
Un choix politique. La Région réinvestit auprès des familles, des usagers des transports publics et de l'environnement. 

D'autre part, la fusion entre les deux régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon aurait déjà généré 21 M€ d’économie et génèrerait  sur le mandat de 6 ans une économie minimale de 108 M€, soit l’équivalent de la construction de 2 nouveaux lycées et de la rémunération des 60 agents régionaux, qui y travailleront pendant 10 ans.
 

Objectif transparence

Ce lundi, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie réitère son objectif de transparence sur ses comptes.

Elle rappelle la création d'une mission d'information et d'évaluation sur l'union des Régions, unique en France. Composée d’élus de la majorité et de l’opposition, cette mission est chargée d’analyser les modalités de mise en oeuvre de la nouvelle Région, les coûts induits et les économies réalisées. Chaque année, un rapport de travail est réalisé et présenté aux membres de la mission. 

 Elle invite Didier Migaud, président de la cour des comptes à intervenir lors de l'Assemblée plénière pour apaiser le débat. 

Elle s'engage à lancer un audit citoyen des comptes :

Je veux aller plus loin aujourd’hui, j’ai décidé de confier au président du CESER, Jean-Louis Chauzy, l’organisation d’un audit citoyen sur la gestion de la Région. Pour cela, je souhaite que des citoyens soient tirés au sort et puissent participer à cet audit afin de garantir la transparence et l’objectivité de nos comptes.


Pour Carole Delga, il était important de faire la lumière sur le budget de la Région et de mettre fin à la polémique. A 18 mois du prochain scrutin régional, une mise au point qui sonne comme un premier bilan pour la majorité socialiste. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus