Gard et Aude : 2 nouveaux préfets nommés en Conseil des ministres

Le Gard et l'Aude changent de préfets le 8 mars. Marie-Françoise Lecaillon est nommée préfète du Gard, elle était en poste dans l'Allier. Et Thierry Bonnier, actuel préfet de l'Indre arrive dans l'Aude où il remplace Sophie Elizéon nommée déléguée interministérielle à la lutte contre les racismes.

Marie-Françoise Lecaillon, préfète du Gard et Thierry Bonnier, préfet de l'Aude prennent leurs fonctions le 8 mars 2021.
Marie-Françoise Lecaillon, préfète du Gard et Thierry Bonnier, préfet de l'Aude prennent leurs fonctions le 8 mars 2021. © DR

Marie-Françoise Lecaillon est nommée préfète du Gard. En poste dans l'Allier, depuis décembre 2017, elle remplace Didier Lauga à Nîmes où il représentait l'Etat depuis fin décembre 2015.

Marie-Françoise Lecaillon 61 ans officiait précédemment en Haute-Saône, après avoir été notamment secrétaire générale de la préfecture de la Saône-et-Loire.

Dans l'Aude, c'est l'actuel préfet de l'Indre qui est nommé. Thierry Bonnier arrive de Châteauroux où il a été nommé en octobre 2018. Ce haut fonctionnaire de 59 ans est né à Gonesse.
Il remplace Sophie Elizéon, 50 ans, nommée déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine envers les personnes LGBT+.

Sophie Elizéon nommée à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans

La préfète de l'Aude, en poste depuis 16 mois, a été nommée ce mercredi en Conseil des ministres déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), succédant à Frédéric Potier.
Sophie Elizéon prendra ses fonctions le 8 mars. Cette Réunionnaise de 50 ans occupait les fonctions de préfète dans l'Aude depuis octobre 2019.

Elle avait auparavant été déléguée interministérielle pour l'égalité des chances des Français des Outre-mer (2012-2015), puis préfète déléguée pour l'égalité des chances auprès du préfet du Nord (2015-2017) et préfète du Territoire de Belfort.

Sophie Elizéon est "un exemple de la méritocratie républicaine", a vanté dans un communiqué Elisabeth Moreno, la ministre déléguée chargée de l'Egalité avec laquelle la nouvelle Dilcrah va travailler.
Elle "veillera notamment à la mise en oeuvre du plan national d'actions pour l'égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023 et s'attèlera à coordonner la préparation du plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme", a expliqué Mme Moreno.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique lgbt+ société diversité homophobie