"Je suis prête à pardonner mais qu’ils me rendent ma fille !" : le déchirant appel de la mère de Sihem, 18 ans, disparue depuis mercredi

Le procureur de la République d'Alès confirme, lundi 30 janvier, que l'enquête pour "disparition inquiétante" a été requalifiée en "enlèvement et séquestration". Sihem n'a plus donné signe de vie depuis mercredi 25 janvier. Sa mère et son cousin ont lancé un appel aux potentiels ravisseurs.

Ce lundi matin, le cousin et la mère de Sihem, portée disparue depuis mercredi, ont lancé un appel pour retrouver la jeune femme de 18 ans : "Que celui qui a la moindre information puisse aider la famille, transmettre le moindre détail, le moindre souvenir afin que la gendarmerie puisse faire son travail, a demandé Salim Benleski, le cousin de Sihem, lors d'une interview accordé à France 2. "En espérant qu’on la retrouve vivante et qu’elle rentre…, a complété Nahima Belouahmia, la mère de Sihem, en larmes. Je pardonne, je pardonne, qu’il(s) me rende(nt) ma fille. Que ma fille rentre à la maison vivante, c’est tout. Je suis prête à pardonner mais qu’ils me rendent ma fille."

Je pardonne, je pardonne mais qu’ils me rendent ma fille. Que ma fille rentre à la maison vivante, c’est tout !

Nahima Belouahmia, mère de Siham

"Nous sommes passés en procédure délictuelle d’enlèvement et de séquestration", annonce le procureur de la République d'Alès ce lundi dans une interview accordée à Tristan Vyncke et Camille Astruc, journalistes de France 3 Occitanie. "À partir d’un certain nombre de jours, la disparition devient plus qu’inquiétante", s'alarme François Schneider pour expliquer le changement du motif de l'enquête. 

"Enlèvement et séquestration"

Les inquiétudes de la justice se portent sur les proches de la jeune femme et ses fréquentations. "Nous sommes en train d’interroger l’entourage de cette jeune femme. Nous sommes en train de déterminer le contexte dans lequel tout cela a pu se passer et de gros moyens ont été mis à la disposition de la justice par la gendarmerie nationale", explique par ailleurs le procureur de la République. 

De gros moyens ont été mis à la disposition de la justice par la gendarmerie nationale.

François Schneider, procureur de la République

Les recherches se poursuivent donc dans le Gard pour retrouver Sihem. La jeune femme de 18 ans n'a plus donné signe de vie depuis mercredi 25 janvier. Selon ses parents, elle a quitté le domicile de sa grand-mère, dans la commune voisine, vers 23h mercredi soir. 

L'enquête est menée par la section de recherche de la gendarmerie du Nîmes. Vendredi, les gendarmes du Gard avaient lancé un appel à témoins. Il est toujours d'actualité. Des recherches ont été menées ce dimanche par la brigade de recherche de la gendarmerie d'Alès, qui a fait appel à un chien Saint-Hubert et son maître, venus des Bouches-du-Rhône. 

La jeune femme est âgée de 18 ans et mesure 1,69 m. De corpulence normale, elle a les cheveux bruns et raides d'une longueur allant jusqu'au milieu du dos et elle a les yeux marron. Les gendarmes précisaient dans l'appel à témoins lancé sur les réseaux sociaux qu'elle était "vêtue d'un pull marron en laine, d’un pantalon de couleur noire et de baskets claires". Toute personne disposant d'informations pouvant aider les enquêteurs était invitée à appeler le 17. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité