Gard : un homme verse du liquide vaisselle dans la rivière pour faire "comme dans un jacuzzi" et pollue l'eau

À Bouquet, près d'Alès, dans le Gard, une affaire de pollution dans la rivière d'un site protégé a été résolue. Les gendarmes ont découvert une vidéo d'un individu déversant un liquide suspect dans l'eau sur les réseaux sociaux. Il s'agissait de liquide vaisselle.

L'eau des cascades des Aiguières, à Bouquet (30), avait été polluée en plein confinement
L'eau des cascades des Aiguières, à Bouquet (30), avait été polluée en plein confinement © Jean-Marc Lallemand / MaxPPP
Près d'Alès, une affaire de pollution des eaux a pris une tournure étonnante.

Pendant le confinement, une substance étrange a été découverte dans le cours d'eau du Valat de Séguissous, sur la commune de Bouquet, et plus particulièrement au niveau des cascades des Aiguières. Un site pourtant protégé et classé zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF).

Les gendarmes ont par la suite découvert, lors de leur enquête, une vidéo accessible par tous sur les réseaux sociaux qui a attiré leur attention. Un individu y déversait un produit moussant créant un dépôt blanchâtre dans une eau couleur émeraude. Une eau ressemblant beaucoup à celle que l'on trouve au niveau de la cascade. 
 

Sur la vidéo, l'internaute indique que ce n'est "que le début".

Le geste inconscient d'un baigneur

Les gendarmes sont parvenus à retrouver l'auteur de la vidéo. Le jeune homme, originaire de Bagnols-sur-Cèze, a avoué son geste. En plein confinement, il a fait le déplacement avec des amis jusqu'à cette rivière à 40 kilomètres de chez lui. 

Le Bagnolais a expliqué avoir décidé, sur un coup de tête, de déverser du liquide vaisselle dans la rivière pour que l'eau mousse et fasse "comme dans un jacuzzi", sans prendre conscience des dégâts environnementaux que cela aurait pu engendrer.
 
Le jeune homme explique aux gendarmes avoir filmé et diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux pensant "que ce serait cool".

Cette action inconsciente devrait le conduire devant le tribunal d'Alès, en septembre prochain. Il risque, entre autres, des travaux d'intérêts généraux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pollution environnement insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter