Soupçons de harcèlement dans un lycée privé d’Alès

Une élève de terminale a déposé plainte contre un professeur et quatre élèves d'un lycée privé d'Alès. La direction de l’établissement qui nie le harcèlement mène toutefois une enquête interne.

5.6% des collégiens sont victimes de harcèlement scolaire - novembre 2019.
5.6% des collégiens sont victimes de harcèlement scolaire - novembre 2019. © MaxPPP - C. Morin

« Connasse, tu fais chier, hypocrite, tu sers à rien. T'es une manipulatrice. T’es une p... 

Propos tenus contre L. de la part d'élèves de sa classe


Voilà ce que subirait L. une élève de terminale au lycée privé d’Alès de la part de quatre élèves de sa classe. « Ces propos sont tenus tous les jours et dans tous les cours, ils peuvent être dits à voix basse dans mon dos ou bien fort ».
Selon les termes de la plainte pour violence et harcèlement déposée la semaine dernière au commissariat d’Alès, cette élève subirait un enfer depuis le début de cette année scolaire. « Une fille avec qui je m’entendais bien a changé de comportement et entraîné avec elle d’autres élèves qui tiennent des propos dénigrants, insultants et humiliants », poursuit la jeune fille dans sa plainte.
 

Un professeur visé par la plainte

Ces propos et insultes, seraient tenus devant un professeur qui loin d’intervenir, minimiserait les faits. L. bénéficie d’un PAP, un plan d'accompagnement personnalisé  pour les élèves rencontrant des difficultés d’apprentissage. L. est en effet considérée comme une personne handicapée et suivie par la MDPH. "Ma fille est sous anti-dépresseurs », souligne Ophélie Brule, sa mère, elle n’a pas remis les pieds en classe. Elle est traumatisée. Elle a un certificat médical avec une ITT de 14 jours".

Pas de problèmes pour la direction

Jointe au téléphone, la direction de l’établissement estime « qu’il n’y a pas de harcèlement dans cette classe. J’ai fait mon enquête et interrogé tous les élèves. Naturellement, nous étudions le dossier, mais le professeur incriminé est une personne d’expérience qui n’a jamais eu de problèmes avec les élèves", assure-t-on encore du côté de la direction.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers harcèlement scolaire éducation société justice police sécurité