Covid : Soeur André, la Gardoise doyenne des européens, "miraculée" à 116 ans

Elle doit fêter son 117ème anniversaire jeudi prochain. Touchée par le Covid le mois dernier, la doyenne de l'Europe, une religieuse gardoise domiciliée à Toulon, est restée asymptomatique alors que 7 autres résidents de son EHPAD sont décédés. Soeur André est vice doyenne de l'humanité.

Soeur André en 2020, lors de son 116ème anniversaire à Toulon. ARCHIVES
Soeur André en 2020, lors de son 116ème anniversaire à Toulon. ARCHIVES © Gérard Julien / AFP

Il n'y a pas d'âge pour résister au virus. C'est la morale de l'histoire de Soeur André, alias Lucile Randon. A 116 ans, cette religieuse originaire d'Alès a contracté le Covid en janvier dernier dans son EHPAD de Toulon... et elle n'a pas ressenti le moindre symptôme!  Mystère de l'immunité ou miracle de la religion...chacun interprêtera cette bonne nouvelle à sa guise mais la doyenne de l'Europe s'apprête à fêter son 117ème anniversaire alors que son établissement d'hébergement, touché par une vague de contagion dévastatrice, commence à sortir du confinement.  

81 des 88 pensionnaires testés positifs

"Je ne me suis pas rendue compte que je l'avais" a confié la vieille dame à nos confrères de Var-Matin. Et pourtant l'épidémie a été d'ampleur au sein de l'Ehpad Sainte-Catherine Labouré de Toulon. Un cluster qui s'est déclaré en janvier dernier et qui a touché presque tous les résidents. Mais parmi les 81 personnes âgées testées positives, 7 sont décédées et tous les autres résidents sont aujourd'hui guéris...

Au-delà de l'exemple incroyable de la doyenne européenne, un bilan qui peut redonner de l'espoir à bien des établissements d'hébergement des personnes âgées dépendantes même lorsque les tests indiquent une fort taux de cas positifs au sein de leur structure. Certes les personnes âgées ont un taux de survie au covid bien inférieur au reste de la population. Mais seulement quand le corps ne rejette pas, dans un premier temps, le virus invasif. Et nombre d'entre elles ne développent, fort heureusement, aucun symptôme.

Bientôt 117 bougies

Soeur André doit fêter dans deux jours, jeudi, son anniversaire. Elle est officiellement la deuxième personne la plus âgée au monde derrière la Japonaise Tanaka. Et elle a toujours sa tête, comme l'ont confirmé des responsables de l'Ehpad qui ont rapporté une anecdote retraçant bien le caractère de la religieuse. Pendant son confinement dans sa chambre, elle s'inquiétait plus du sort des autres résidents que du sien et demandait de leurs nouvelles fréquemment.

Une vie bien remplie

Son père était originaire de Sainte-Croix-Vallée Française, sa mère de Cros. Née à Alès en 1904, la doyenne de l'Europe a un parcours peu commun. A l'âge de 12 ans, elle est gouvernante des enfants d'un médecin à Marseille avant de devenir à 16 ans préceptrice de la famille Peugeot à Paris. Elle rejoindra la maison des Filles de la charité à 40 ans et est religieuse depuis...bientôt 77 ans! 

Soeur André, alias Lucile Randon, a abandonné son nom civil il y a 77 ans pour entrer en religion. ARCHIVES
Soeur André, alias Lucile Randon, a abandonné son nom civil il y a 77 ans pour entrer en religion. ARCHIVES © Gérard Julien/AFP

Questionnée par France Inter, en 2019, sur ce qu'on pouvait lui souhaiter, Soeur André avait répondu :

"Que le Bon Dieu vienne me prendre bientôt. Partir pour soulager les gens qui s'occupent de moi et pour que je puisse retrouver ma famille et mes amis. 115 ans c'est suffisant, j'espère que le Bon Dieu me prendra cette année." 

Une ultime prière que le "patron" de Soeur André tarde à exaucer...au grand soulagement des responsables de l'Ehpad Sainte-Catherine Labouré qui espèrent bien pouvoir fêter le 117ème anniversaire de Soeur André aussi joyeusement qu'elle le mérite, dans la structure apaisée après l'épisode du cluster de la mi-janvier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société personnes âgées religion insolite