Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : Polémique à Saint-Laurent-des-Arbres pour s’asseoir dans le fauteuil de maire.

Plusieurs dizaines d’habitants de Saint-Laurent-des-Arbres se sont rassemblés devant la salle des fêtes pour contester l’installation du maire. Un contentieux oppose les 2 candidats à la mairie.
 

Des habitants de Saint-Laurent-des-Arbres contestent l’installation du maire
Des habitants de Saint-Laurent-des-Arbres contestent l’installation du maire © Christine Thuaire
Le conseil municipal de Saint-Laurent-des-Arbres était réuni, ce 25 mai, pour élire le maire de la commune. Absente de ce conseil, la liste d’opposition conteste la validité de l’élection.
En tête de la liste «agir pour Saint-Laurent-des-Arbres », Sylvie Barrieu-Vignal s’estime gagnante du scrutin du 15 mars . 
Sylvie Barrieu-Barouin, s’estime gagnante du scrutin
Sylvie Barrieu-Barouin, s’estime gagnante du scrutin
 

Lors du dépouillement notre liste a recueilli 12 bulletins de vote de plus que la liste portée par le maire sortant. Mais ce dernier a refusé d’enregistrer les suffrages exprimés de ma liste. Seulement 2 minutes avant l‘ouverture des urnes, il a déclaré tous mes bulletins nuls.. affirmant que les bulletins de vote ne portaient pas la mention de ressortissants de la communauté européenne pour 2 de mes colistières.

 

Le maire de la commune Philippe Gamard estime avoir appliqué la loi.

Quand je me suis aperçu de l’erreur de mon adversaire, je m’en suis référé à la préfecture, qui m’a dit de considérer les bulletins comme nuls. Je regrette qu’il n’y ait pas d’opposition au conseil municipal. Je ne trouve pas cela sain pour une collectivité. Je suis favorable à proposer différentes choses, mais j’attends que mon adversaire admette ses erreurs, je ne peux pas entendre que la démocratie a été volée et bafouée.

 



Sylvie Barrieu-Vignal est consciente d’avoir commis une erreur. Mais elle ne digère pas qu’elle soit remarquée seulement le jour du scrutin.

Lors de la commission de propagande, qui s’est déroulée en mairie (le 5 mars), tout a été enregistré conforme par les autorités. Le maire sortant était présent à cette réunion, il s’est abstenu de tout commentaire.

Des attaques infondées pour son adversaire, Philippe Gamard : 

 J’ai vu la réglementation au dernier moment, seulement en mettant en place les bulletins de vote. j’ai ensuite appliqué la réglementation en la matière.Je peux comprendre qu’elle conteste et je souhaite que les choses se passent sereinement. Ce que je comprends moins, c’est la provocation.
 

Le conseil municipal de Saint-Laurent-des-Arbres, le 25 mai 2020
Le conseil municipal de Saint-Laurent-des-Arbres, le 25 mai 2020

Depuis, Sylvie Barrieu-Vignal multiplie les démarches. Avec son avocate, Karine Sanchez, elles ont déposé un recours au Tribunal Administratif pour demander l’annulation de l’élection. Il devrait être examiné dans quelques mois.

 Il y a des jurisprudences en la matière, précise l'avocate, le conseil d’état a déjà annulé des élections dans un contexte similaire avec la différence que les listes dont les bulletins avaient été déclarés nuls étaient minoritaires. Ce qui est important, c’est qu’une élection repose sur la sincérité. On ne peut pas valider un scrutin si le résultat ne témoigne pas de l’expression démocratique et de la volonté des citoyens.


L’avocate estime que sa cliente n’a pas été en mesure de rectifier l’irrégularité des bulletins de vote : 

 La commission de propagande a déclaré le 5 mars les bulletins de vote conformes au code électoral. Maintenant il appartient au juge administratif de statuer 


Gilles Guillaud, directeur de la citoyenneté et de la légalité de la préfecture du Gard, attend également les conclusions du juge en charge de l’affaire. Selon lui, l’instance de propagande vérifie la conformité des bulletins au code électoral, mais ne peut être tenue pour responsable des oublis et manquements des candidats, lorsqu’elle n’en n’a pas  connaissance.

Si le candidat ne fait pas apparaître la nationalité d’un de ses colistiers, les membres de la commission ne peuvent la deviner. On ne peut pas engager la responsabilité de la commission.

 

Le dossier n’est plus du ressort de la préfecture du Gard. C’est à la justice de se prononcer. A savoir maintenir ou invalider le scrutin du 15 mars.

De son côté, le maire souhaite que la situation s’apaise en attendant la décision du tribunal administratif.

Je suis prêt a retourner aux urnes, si le juge invalide le résultat néanmoins je trouverais logique que le résultat soit validé, car la loi a été respectée.



Lors de ces dernières élections, la préfecture du Gard a dénombré une trentaine de contentieux. Si la majorité des affaires a un lien avec la pandémie, 3 cas d’irrégularités semblables à celui de Saint-Laurent-des-Arbres ont été enregistrés… à Blauzac et à Vallabrègues notamment.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections polémique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter