Assassinats à Pont-Saint-Esprit : "j'ai la peur au ventre pour mon commerce", habitants et commerçants sidérés

Deux hommes ont été tués par balles lors d'une violente fusillade à Pont-Saint-Esprit dans le Gard, dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29 octobre 2023. Au lendemain du drame, habitants et commerçants de la commune s'inquiètent.

Dans la nuit de samedi 28 à dimanche 29 octobre, deux personnes de 24 et 25 ans ont été tuées par balles sur la commune de Pont-Saint-Esprit au nord de Nîmes dans le Gard. Deux autres individus ont été grièvement blessés.

Au lendemain de la fusillade, la commune s'inquiète de la situation. Les habitants reviennent sur ce qu'ils ont vu ou entendu.

"Un bruit de rafale, comme une mitraillette"

L'un d'entre eux a été réveillé dans la nuit par le vacarme des coups de feu. "J'ai compris que ce n'était pas normal donc je me suis mis à la fenêtre, et j'ai entendu quelqu'un qui criait de douleur", se rappelle-t-il.

Un peu plus loin, un jeune homme qui suivait un combat de boxe à la télévision raconte, "on a entendu un bruit de rafale, comme une mitraillette, j'ai sorti la tête dehors et j'ai vu plein de fumée, il y avait des corps au sol et du sang".

Village tranquille

Sur la place et au niveau de la rue Paul Cézanne : de nombreux impacts de balles, dans les murs, dans les vitrines, celle du café ou celle du coiffeur par exemple.

"Normalement c'est un village tranquille, un truc comme ça, ça ne s'est jamais passé ici", s'étonne un des habitants de la commune qui vit à Pont-Saint-Esprit depuis 1960.

Ils ne sont pas venus ici pour s'amuser. Rien qu'à voir le nombre de balles qui ont été tirées, il y en a même une qui a traversé le mur là-bas.

Habitant de Pont-Saint-Esprit

Mauvaise image

"J'ai la peur au ventre par rapport à mon commerce, je me dis est-ce que demain les clients vont venir me voir ?!", s'inquiète un commerçant.

Dans les rues ce dimanche 29 octobre, quelques commerçants expriment leur peur que cette fusillade fragilise leur économie.

Notre ressenti c'est que c'est une mauvaise image. C'est une ville qui ne demande qu'à être dynamisée, avec les commerçants on est volontaires mais là, si les gens ont peur, ça va mettre un coup au commerce et l'image de la ville va se dégrader.

Commerçant à Pont-Saint-Esprit

De son côté, la maire de Pont-Saint-Esprit, Claire Lapeyronie dénonce "ces faits graves" qui sont "un gros choc" et assure "avoir toute confiance dans l'enquête pour que la vérité soit faite". Elle appelle ses concitoyens "à ne pas surréagir".

L'enquête est en cours, pour l'heure les motifs de la fusillade ne sont pas connus.

Écrit avec Tiffany Konate.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité