ATTAC ne veut pas d'Amazon à Fournès (Gard)

ATTAC n'est pas favorable à l'implantation d'Amazon à Fournès, dans le Gard.
ATTAC n'est pas favorable à l'implantation d'Amazon à Fournès, dans le Gard.

"Une entreprise de prédateurs qui fait couler les autres entreprises pour un emploi par Amazon, 7 à 8 sont détruits." ATTAC n'est pas favorable à l'implantation d'Amazon à Fournès, dans le Gard. Une plateforme logistique de 30 000 mètres carrés doit voir le jour fin 2019-début 2020.

Par Olivier Le Creurer

"Au total ce seront 11 hectares de bitume et béton au service de plus de 100 camions par jour. Le bâtiment de quatre hectares sera entouré d'immenses parkings permettant une rotation optimale des véhicules 24 heures sur 24." ATTAC n'est pas favorable à l'implantation d'Amazon à Fournès, dans le Gard. Une plateforme logistique de 30 000 mètres carrés doit voir le jour fin 2019-début 2020. Elle sera située juste à proximité de la sortie Remoulins sur l’A9, dans un triangle formé par Uzès, Avignon et Nîmes.
 

Une plateforme logistique de 30 000 mètres carrés


Lundi, lors d'une conférence de presse, rapportée par La Gazette de Nîmes, l'association altermondialiste a critiqué le géant américain: " Amazon est une entreprise qui dissimule ses vrais revenus, une entreprise de prédateurs qui fait couler les autres entreprises -pour un emploi par Amazon, 7 à 8 sont détruits et parce que cela va détruire un écosystème et polluer la commune."

Une entreprise de prédateurs qui fait couler les autres entreprises pour un emploi par Amazon, 7 à 8 sont détruits


200 emplois doivent être créés, notamment de caristes et de manutentionnaires. En 2016, à Aramon, à une dizaine de kilomètres au sud de Fournès, la centrale thermique avait fermé définitivement ses portes. Elle employait directement une centaine de personnes, plus de 400 avec les sous-traitants.
 

200 emplois


Une fermeture qui a engendré une perte fiscale importante de 30% du budget intercommunal. "Devant les baisses drastiques des dotations de l'Etat, nous sommes obligés de rechercher d'autres ressources financières. Ce projet rapporterait aux environs de 250/300 000 euros de taxes foncières," précisait Christelle Hinque, maire de Fournès, en février 2019.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus