• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : projet de grande plateforme logistique à Fournès

Près de 40 mille m2 pour ce projet de plateforme logistique à l'entrée de Fournès. / © F3 Pays gardois
Près de 40 mille m2 pour ce projet de plateforme logistique à l'entrée de Fournès. / © F3 Pays gardois

Cela fait quelques années que les projets fleurissent dans la zone, mais cette fois les élus semblent séduits. Une plateforme logistique d'Amazon, Décathlon ou Castorama pourrait voir le jour à l'entrée de Fournès, entre Nîmes et Arles. On parle de 200 emplois mais les opposants restent dubitatifs.

Par Sylvie BONNET avec Pascale BARBES

Une plateforme de 38000 m², avec au moins 200 emplois à la clef, juste à l'entrée de la commune de Fournès. Et parmi les entreprises qui occuperaient les lieux, les noms d'Amazon, Décathlon ou Castorama sont évoqués. Voila pour le projet alléchant qui voudrait voir le jour d'ici un an sur cet axe stratégique entre Nîmes et Arles. De quoi faire rêver les élus mais aussi susciter des oppositions, surtout environnementales. 


Une manne de 250 à 300 000 euros pour l'intercommunalité


"Notre territoire a quand même souffert d'une fermeture de centrale thermique à Aramont", rapelle Claude Martinet, le président de la communauté de communes du Pont du Gard.  Une fermeture qui a engendré une perte fiscale importante de 30% du budget intercommunal.

"Si des grosses entreprises viennent s'intaller sur notre territoire, conclut Claude Martinet, c'est une bonne chose" 

L'emplacement précis du projet de plateforme logisitique à Fournès / © F3 Pays gardois
L'emplacement précis du projet de plateforme logisitique à Fournès / © F3 Pays gardois

Un argument financier repris par le premier édile de Fournès, Christelle Hinque qui rappelle la situation critique des collectivités locales:

"Devant les baisses drastiques des dotations de l'Etat, nous sommes obligés de rechercher d'autres ressources financières. Ce projet rapporterait aux environs de 250/300 000 euros de taxes foncières sur le bâti".
 

Un projet incohérent avec la politique touristique d'Uzès Pont du Gard

Parmi les habitants de Fournès, on est beaucoup plus dubitatifs. Peut-être à cause des zones d'activités déjà laissées en plan dans le secteur. Mais aussi parce que la plateforme en question serait gigantesque.

" Regardez où on est" explique Patrick Genay, apiculteur à Fournès.

"Au loin Saint-Hilaire, Remoulins. Il y a les Cévennes au fond, le Mont Lozère dans la brume...et on va avoir une plateforme logistique ici quand vous sortez de l'autoroute.... comme support pour un pays Uzès Pont du Gard qui a mis la primeur sur le tourisme et l'oenotourisme, c'est pas cohérent".


Réhabiliter les zones d'activités fantômes



Patrick Genay et un autre habitant de FournèsHenri Fuhrmeister, ont rencontré le promoteur du projet. Il leur aurait confié qu'au-delà de 9 à 12 ans, il n'y aurait plus aucune garantie d'activité. Encore une friche industrielle en perspective, alors que pour les opposants au projet, la solution serait plutôt d'investir des entrepôts ou des zones d'activité déjà disponibles.

"Il y a déjà le plateau de Domazan", énumère Henri Fuhrmeister, avec sa zone industrielle là-haut à 4 kms. Il y a aussi derrière Remoulins. Et puis il y a l'autre zone à rénover, Soleil d'Oc"
 

Pour rappel, en 2018, la mairie de Fournès a retoqué un projet d'installation sur cette zone, au motif qu'il ne créait pas d'emplois. 
Si ce nouveau projet aboutissait, l'exploitation de la plateforme pourrait démarrer dès 2020.

Le reportage sur le terrain nu qui suscite tant de convoitise de Pascale Barbès et Lucien Thélu.

Projet de plateforme logistique Amazon ou autre à Fournès
L'enquête de Pascale Barbès et Lucien Thélu. - France 3 Pays gardois

 


 

Sur le même sujet

Aude : après les inondations, il faut nettoyer les rivières

Les + Lus

Les + Partagés