• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

45 degrés à Nîmes : un record absolu de chaleur attendu vendredi dans le Gard lors de la canicule

Le mercure devrait atteindre un record absolu de 45 degrés à Nîmes, vendredi / © Maxime JEGAT / MaxPPP
Le mercure devrait atteindre un record absolu de 45 degrés à Nîmes, vendredi / © Maxime JEGAT / MaxPPP

Le Gard et l'Hérault ont été déclaré en vigilance rouge canicule vendredi 28 juin. Le record maximal de températures au niveau national, 44,1°C, pourrait être dépassé à Nîmes, avec 45°C prévus ce vendredi.

Par ED

Depuis lundi 24 juin, en France et dans la région, le mercure s'affole. Une vague de chaleur intense touche toute la France au point que de nombreux records de pourraient être battus. 

Météo France appelle à être "très vigilant" du fait de la dangerosité du phénomène de chaleur qui s'étend sur le territoire. La carte de vigilance météorologique publiée à 16h, ce jeudi, par Météo France, place quatre départements en vigilance rouge, dont l'Hérault et le Gard, pour la journée de vendredi. Une première en France depuis la mise en place de ce dispositif en 2004.
 

Toute l'Occitanie est par ailleurs passée en vigilance orange, dite "accrue", ce jeudi, y compris le département des Pyrénées-Orientales, qui résistait jusqu'ici aux températures trop élevées.
 

Les températures grimpant à plus de 43,5°C degrés à Montclus, dans le Gard, ce mercredi, ont en effet précipité ce basculement vers le rouge. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le mercure n'est pas descendu en dessous des 21 degrés, voire 24 degrés dans l'Est du Gard. Ce jeudi, un véritable coup de chalumeau a frappé la région, avec des températures ont atteint les 38 degrés à 41 degrés sur les plaines intérieures de l’Hérault et du Gard. 

Le pic du phénomène, vendredi 28 juin, pourrait bien donner de nouveau lieu à des records de température absolus, selon les prévisionnistes de Météo France. 

Record absolu de températures dans le Gard  


C’est à Nîmes que les plus fortes chaleurs sont attendues, avec une hausse dès jeudi à 40 degrés et un pic record prévu à 45 degrés pour vendredi après-midi. Soit bien plus que la température record de 41,6 degrés à Nîmes mesurée en 2017 et en 1923. En effet, la nuit de jeudi à vendredi devrait voir le mercure demeurer autour de 30 degrés à minuit dans la capitale gardoise.
 

Historiquement, le Gard reste le département le plus chaud de France, avec un record national de 44,1 °C à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac, lors de la canicule historique d'août 2003. Ce record pourrait être battu également dans la basse vallée du Rhône, le Var, ou l'Ardèche.

Quelles sont les températures records près de chez vous ? 

En moyenne, la région prend près de 15 degrés de plus en moyenne par rapport aux relevés thermiques habituels d'une fin de mois de juin. Au niveau national, la journée de mercredi a battu le record de température moyenne pour un mois de juin, et il devrait être battus à nouveau ce jeudi. Vous pouvez retrouver les records de chaleur près de chez vous sur cette carte créée par Franceinfo.fr :
 


Les températures élevées devraient baisser en fin de week-end, tout en restant dans les 36 ou 38 degrés, mais l'épisode de chaleur pourrait se poursuivre jusqu’en milieu de semaine prochaine. La canicule de juin 2019 restera-t-elle dans les livres d'Histoire?
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : Laurent Ballesta termine l'expédition

Les + Lus