COVID-19 : l’université de Nîmes propose aux étudiants d’apprendre à gérer leur stress

Dans le Gard, plusieurs étudiants et enseignants de l'université de Nîmes proposent aux élèves qui le souhaitent, des rendez-vous en ligne destinés à apprendre ou améliorer la gestion du stress, de la motivation et de l’apprentissage, en cette période de crise sanitaire.

Une étudiante qui suit ses cours à distance.
Une étudiante qui suit ses cours à distance. © Jean-Luc Flémal / MAXPPP.

Depuis le début de la crise sanitaire, les étudiants font face à un quotidien difficile, que ce soit sur le plan psychologique ou financier : précarité, cours à distance et en présentiel, vie sociale perturbée… De quoi leur plomber le moral.

A Nîmes, dans le Gard, des étudiants en psychologie et en STAPS, encadrés par des enseignants, proposent, à partir du 1er mars, des rendez-vous en ligne destinés à tous ceux qui souhaiteraient apprendre ou améliorer leur gestion du stress, de la motivation ou encore de l’apprentissage.

Des modules accessibles à tous les étudiants

"Ces rendez-vous en ligne seront accessibles à tous les étudiants inscrits dans une université" précise Elodie Charbonnier, responsable du projet intitulé CONF’ETU, maître de conférences en psychologie clinique et directrice du laboratoire APSY (Activités Physiques et Sportives et processus PSYchologique).

Pour y participer, il suffit de s’inscrire via un formulaire jusqu’au 27 février 2021. Les premiers rendez-vous en ligne auront lieu à partir du 1er mars, sur un groupe Facebook privé et accessible aux inscrits.

Des modules seront diffusés le lundi et jeudi, pendant huit semaines au total.

Le dispositif est animé par 3 étudiants (dans le cadre d’un projet de tutorat) et 7 enseignants chercheurs en collaboration avec le SUMPPS (Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé) de l’université de Nîmes. Chaque semaine, la gestion du stress, de la motivation et de l’apprentissage sera abordée sous forme de vidéos, de quizz ou de témoignages.

Nous proposons aux étudiants des solutions et un panel d’outils pour mieux appréhender la gestion de leurs émotions.

Les étudiants pourront alors commenter ces vidéos et se conseiller. Pour le moment, 20 étudiants sont inscrits.

Gérer son stress... et faire du sport !

Lors du premier semestre, ce projet avait déjà été mis en place et venait en aide à une cinquantaine d’étudiants. "Nous n’avions pas pour ambition de le renouveler" confie Elodie Charbonnier. Avec le reconfinement et une crise sanitaire qui dure, le dispositif est de nouveau mis à disposition des étudiants.

"A travers le questionnaire mis en place et ce projet, nous évaluons les états d’esprit des étudiants avant et après leur participation au dispositif" affirme la responsable.

Nous suivons les étudiants sur la durée et le constat est clair : lors des périodes de confinement, leur santé mentale est altérée.

D’autre part, un autre projet est actuellement mis en place au sein de l’université de Nîmes, intitulé Unîmes en Forme : neuf étudiants en licence STAPS proposent chaque semaine des séances d’activités physiques à leurs camarades, en présentiel cette fois-ci. Pour s’inscrire, c’est par ici.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société éducation jeunesse famille internet économie université confinement