METEO. Intempéries dans le Gard : six personnes portées disparues, leurs voitures emportées par les eaux en crue

Un soixantenaire, deux femmes, ainsi qu'un père et ses deux enfants ont été emportés par les eaux des cours d'eau en crue, dans la soirée du 9 et la nuit du 10 mars. Tous sont portés disparus. Le département du Gard était en vigilance jaune, orange pour "crues", en raison de la dépression Monica.

Leurs véhicules n'ont pas résisté aux crues. Alors que le département du Gard était en vigilance jaune et orange pour "crues" samedi 10 mars en raison d'une dépression récemment baptisée "Monica", le conducteur d'un 4x4 a été emporté par les eaux de la Ganière, samedi 9 mars à 19h30.

Le passager est parvenu à s'extraire du véhicule par le toit pour s'accrocher à des branches, où des sapeurs pompiers sont venus le secourir deux heures plus tard, selon la préfecture du Gard.

Le véhicule a été retrouvé immergé dans la matinée. Un corps sans vie a été dépêché plus tard, dans l'après-midi, mais il n'a pas encore été identifié, selon un communiqué de la préfecture. 

La mère de famille secourue

Toujours dans le Gard, à Dions, une autre voiture a été emportée par les eaux en crue du Gardon sur un pont submersible, plus tard dans la soirée, après 23h. Un père et ses deux enfants, âgés de 4 et 13 ans, sont toujours recherchés par les secours. Le véhicule a été retrouvé vide dans l'après-midi, selon la préfecture. 

La mère de famille, quatrième passagère âgée de 40 ans, a pu être localisée puis secourue par les sapeurs pompiers. Elle se trouve actuellement à l'hôpital.

"Il est compliqué de savoir quelles sont nos chances de retrouver les personnes dans un délai rapide. Même si à la faveur du jour, les recherches vont s'accélérer", commentait ce matin le secrétaire général de la Préfecture du Gard Frédéric Loiseau en conférence de presse, ce dimanche 10 mars.

Deux femmes emportées à 5h du matin

Ce dimanche 10 mars, un appel de détresse a été passé aux pompiers vers 5h10 du matin avant que la communication ne soit coupée. Deux femmes, âgées de 47 et 67 ans, ont elles aussi été aussi probablement emportées par les eaux, cette fois-ci sur le pont submersible de Goudargues, dans le Gard.

Ces personnes ont pris la route pour se rendre en Espagne tôt le matin, "alors que les intempéries s'étaient déjà bien calmées", précise encore le secrétaire général de la Préfecture du Gard. Mais les eaux étaient encore hautes. Elles sont actuellement recherchées.

Selon la préfecture, cet évènement est sans précédent depuis 2014 au regard du nombre de drames qu'il a causés. 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité