Feria de Nîmes : nombre de visiteurs, retombées économiques, policiers mobilisés, les chiffres fous de cette 70e édition

Publié le
Écrit par Josette Sanna .

Pour les 70 ans de la feria de Nîmes, retour sur cet événement de la démesure qui a accueilli plus de 70 millions de visiteurs depuis sa création.

La féria de Nîmes fête cette année ses 70 ans. Un anniversaire que les aficionados ont décidé de célébrer comme il se doit après avoir été peu ou prou privés de fête, à cause du Covid.

Un à deux millions de visiteurs 

La Féria de Pentecôte, contrairement à celle des vendanges qui a lieu le 3eme week-end de septembre, est celle qui attire le plus de monde. Elle doit son rayonnement notamment à Jean Bousquet, maire de Nîmes de 1983 à 1995 et de Simon Casas. Il crée les bodegas où se côtoie le tout Paris des années 80. L'événement attire en moyenne un million de visiteurs chaque année. Deux millions en 1985, année du mariage, pendant la feria, d'Yves Mourousi, alors présentateur vedette du JT de TF1.

65 millions d'euros de retombées économiques

Selon une étude commandée par la ville de Nîmes en 2018, la feria générerait 65 millions d'euros de retombées économiques, dont 40 % sont perçus grâce au touristes. Neuf visiteurs sur dix se promenaient dans les rues et plus de 6% des visiteurs assistaient à une corrida.

 

Un contre six

Parmi les événements les plus marquants de la feria, la corrida du 16 Septembre 2012. José Thomas, en solo a affronté six taureaux. Il a eu 11 oreilles, et coupé une queue. Un taureau gracié s'était rendu de lui-même dans les coulisses. 14 000 spectateurs avaient assisté à cette corrida d'anthologie. Un charter a même été affrété pour 120 fervents admirateurs venus de Madrid, sans compter une quinzaine de jets privés. Dans les travées des arènes pour la 60e édition de la Feria des vendanges de Nîmes, il y eu ce jour-là des personnalités comme l'architecte Jean Nouvel, le Prix Nobel de littérature d'origine péruvienne Mario Vargas Llosa ou encore l'acteur et scénariste Denis Podalydès.

80 clubs taurins en 2002

En 2002, alors que la ville compte 80 clubs taurins, la célébration du cinquantenaire de la Feria marque l'ouverture du musée des Cultures Taurines, qui explore chaque année une dimension culturelle, historique ou artistique des cultures taurines à travers des expositions temporaires.

Les 20 bodegas de la feria 2022

La ville de Nîmes a annoncé les 20 bodegas autorisées pour la feria de Pentecôte jusqu’au lundi 6 juin. Voici la liste :

– Royal Hôtel – 1 place d’Assas

– Pepe de Montijo – 13 rue Bigot

– La Folie passagère – 22 rue des Chassaintes

– La Fabrick – 4 rue Stanislas Clément

– La Macarena – 12 rue Delon Soubeyran

– Le Vaisseau Guinguette – 7 rue de l’Hôtel Dieu

– Le Carré Rose – 10 rue Briçonnet

– Los Filosofos – 27 rue Jean Reboul

– Big Brother x Raje radio – 9 rue Bernard Lazare

– Champagneraie du Lisita – 2 bis boulevard des Arènes

– Del Pilar – 14 rue de l’Horloge

– Margaret Hôtel Chouleur – 6 rue fresque

– La Noche – 7 rue Bigot

– Les Amis de Pablo Romero – 12 rue Emile Jamais

– Barberousse – 9 rue Auguste

– La Bodega des Costières – esplanade Charles de Gaulle

– La Brasserie des Antonins – 10 boulevard des Arènes

– Le Paradis Perdu, 9 rue Fresque

– Le Victor Hugo, boulevard Victor Hugo

– Big Brother, 9 rue Bernard Lazare

1000 policiers 

Tous services confondus, environ un millier de policiers assureront le maintien de l'ordre à Nîmes durant la feria.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité