Ils veulent pouvoir circuler dans le centre-ville sans être verbalisés : opération escargot des taxis à Nîmes

Les chauffeurs de taxi demandent de pouvoir circuler sur certaines voies de bus. Ils avaient rendez-vous dès 6h45 aux abords de la gare SNCF de Nîmes dans le Gard avant de défiler autour de l'Écusson.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Les chauffeurs de taxi demandent à pouvoir circuler sur certaines voies de bus en centre-ville autour de la Réublique et du Cercle romain ce qui leur est pour l'instant refusé par la mairie.  Un chauffeur de taxi a été verbalisé la semaine dernière derrière la gare alors qu'il circulait sur une voie de bus.

Pour faire entendre leurs revendications, une soixantaine de taxis gardois a rejoint le cortège pour une opération escargot ce lundi 26 février. 

Les taxis s'étaient donné rendez-vous dès 6h45 aux abords de la gare SNCF de Nîmes avant de défiler autour de l'Écusson. 

Transports en commun perturbés

Une manifestation qui perturbe les transports en commun. Le réseau de transports en commun Tango annonce que le trafic sera "fortement perturbé, de 6h30 à 13h, en centre-ville de Nîmes, les secteurs Écusson, Maison Carrée, Victor-Hugo et sur l'avenue Feuchères. Les lignes seront déviées en fonction de l'avancement de la manifestation."

Les lignes 70 à 87, les Allobus Nîmes est et Nîmes ouest, Tempo 231, les services Handigo (handicap visuel) ne seront pas assurés lundi 26 février du début du service jusqu'à 13 heures.