Nîmes: le blocage de la ZI Saint Césaire se poursuit, premières mises en chômage technique

Pas convaincus par les annonces de E.Macron, les gilets jaunes poursuivent leurs actions, notamment au rond point d'accès à la zone industrielle de Nîmes Saint Césaire, dans le Gard, où deux entreprises sont passées en mode chômage partiel. 
Voila plus de trois semaines que le passage des véhicules est filtré par les Gilets jaunes au rond point d'accès à la zone industrielle nîmoise. Deux entreprises ont mis leur salariés au chômage technique cette semaine. D'autres pourraient suivre avec le rejet des annonces présidentielles.
Voila plus de trois semaines que le passage des véhicules est filtré par les Gilets jaunes au rond point d'accès à la zone industrielle nîmoise. Deux entreprises ont mis leur salariés au chômage technique cette semaine. D'autres pourraient suivre avec le rejet des annonces présidentielles. © F3 Occitanie
On ne lâchera pas ! Un cri souvent entendu sur les points de blocages et manifestations sur des ronds-points et axes routiers au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron qualifiées d'"enfumage".

Pas convaincus par les annonces de Macron, nombre de "gilets jaunes" poursuivent leurs actions.
  

Dans la zone industrielle de Saint-Césaire à Nîmes et plus particulièrement dans l'une de ses rues (Joliot-Curie), les conséquences économiques des blocages se font sentir.

Certaines entreprises, comme le cimentier Lafarge et la plateforme logistique d’Auchan font l'objet d'un blocus total. D'autres PME ont vu leur activité s'effondrer de 90%. 


Chômage partiel


Des mesures de chômage partiel ont été d'ores et déjà mises en place en ce début de semaine dans deux sociétés situées dans la zone industrielle pour faire face à la chute de l'activité et du chiffre d'affaire. 

Certaines sociétés locales pourraient même fermer définitivement leurs portes si ce blocage persiste.
 
durée de la vidéo: 01 min 41
Nîmes: chômage technique en vue à la ZI Saint Césaire ©F3 Occitanie
 

    















 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes prix du carburant consommation économie emploi manifestation social