Nîmes : course aux hôtels pendant le Tour de France, les prix grimpent

Pendant le Tour de France, les hôtels affichent complets. Pour les professionnels, c’est l’occasion de faire grimper les prix. A Nîmes, ville qui accueille pendant deux jours le tour, ils ont été multipliés par 3 voire 4.

Nîmes - 95% des hôtels affichent complets malgré une hausse considérable des tarifs - 22 juillet 2019
Nîmes - 95% des hôtels affichent complets malgré une hausse considérable des tarifs - 22 juillet 2019 © F3 LR
Du 6 au 28 juillet, les coureurs du Tour de France sillonnent le pays. Cette compétition sportive est génératrice d’une économie importante.

Dans les villes étapes, les hôtels sont complets des mois à l'avance, malgré une envolée des prix considérable. L’engouement pour le Tour de France est tellement important que certains ne lésinent pas sur les moyens. Marc Oribelli est président de UFC Que choisir - Nîmes : 
 

C’est le jeu de la concurrence, il y a beaucoup de demandes, peu de places donc les prix augmentent fortement. La seule limite est fixée par le client qui va se dire c’est trop cher mais en soit il n’y a pas de limite face à la variation des prix.


Aucune loi ne permet en effet d’encadrer ces tarifs qui sont fixés au bon vouloir des professionnels. Alors parfois, les prix sont multipliés par 3 voire 4, comme à Nîmes en ce moment.
 
Malgré tout, certains sites de réservation en ligne envoient des fourchettes de prix aux commerçants qui les ajusterons par la suite en fonction de la concurrence.

Mais 95% des hôtels affichent complets pendant ces 2 à 3 jours et pour certains depuis déjà plusieurs mois, puisque les plus grands fans de ce tour ont déjà réservé leur voyage depuis plus d'un an. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport vélo économie transports tourisme insolite sorties et loisirs