Nîmes : un formateur à l'école de police retrouvé mort chez lui à Poulx

image d'illustration / © MaxPPP
image d'illustration / © MaxPPP

Un policier, formateur à l'école de police de Nîmes a été retrouvé décédé à son domicile de Poulx dans le Gard, ce lundi matin, à 8h40. Il se serait suicidé par pendaison.

Par Fabrice Dubault


C'est le syndicat UNSA police pole CRS qui l'annonce ce lundi dans un tweet...

Un policier de Nîmes s'est suicidé chez lui à Poulx, dans le Gard, ce lundi matin.
Il a été découvert à 8h40, pendu dans son habitation.

Le fonctionnaire, père de famille, était également depuis 3 ans formateur à l'école de police de Nîmes.

Selon un syndicaliste, il y aurait des "origines multifactorielles" à ce suicide, notamment des causes familiales.

Des propos que la femme du policier a tenu à dénoncer. Joint par France 3 Languedoc-Roussillon par téléphone le 31 juillet 2019, l'épouse de la victime affirme que le "syndicat tente de se couvrir" par ces affirmations et essaye de "minimiser les responsabilités de la police" dans ce drame. Pour elle, les causes du suicide de son époux sont liées à son travail. Elle envisage même de porter l'affaire en justice.
 


Un CRS se suicide dans le Pas-de-Calais


Le CRS, affecté dans une compagnie de Béthune, "s'est tiré une balle dans le coeur avec son arme dans sa chambre de service".

Avec ces 2 nouveaux suicides, cela porte à 41, le nombre de policiers depuis le début de l'année, qui ont mis fin à leurs jours, selon un décompte de l'AFP, soit un tous les cinq jours.
En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.
 

Sur le même sujet

Marine Lesprit fait le point sur le drame

Les + Lus